AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Himitsu Bachiatari

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Himitsu Bachiatari   Jeu 13 Sep - 17:46

  • Nom:Bachiatari
  • Prénom: Himitsu
  • Surnom: Yuki No Hime ; Himi-chan (<= mais ça fait gamineuuhhh u_u Ben c’est une gamine… -_-)
  • Sexe: Féminin
  • Année de naissance & âge: pendant l’hiver de l’an 1992 ; Âge 15 ansSa première année dans l’établissement pour sa Second.
  • Est t-il un client de la salle 303 ? Non


[*]Apparence

  • Allure générale : Himitsu est une jeune fille de petite taille… De très petite taille. Elle atteint les 1m50. Elle a une apparence fragile et maladive et elle se déplace avec lenteur. On ne dirait pas une adolescente mais plutôt une fillette.
  • Visage: Son visage pâle et arrondi où on lit constamment la fatigue. On ne la voit pratiquement jamais sourire ou en colère… Elle est tout le temps calme et neutre.
  • Regard: Himitsu possède des yeux d’un rouge vif dû à son albinisme. On peut lire de la lassitude dans son regard
  • Cheveux: Ses cheveux longs cheveux blancs lui arrive à mi-cuisse.
  • Bijou ou tatouage: ///
  • Maquillage: ///
  • Style vestimentaire: Himitsu a un style vestimentaire… Particulier… Dans l’établissement, et même à l’extérieur, elle porte uniquement son uniforme. Non pas qu’elle l’aime ou qu’elle n’a point de vêtement. C’est juste qu’elle n’aime pas choisir ses vêtements. Si un jour elle porte autre chose qu’un uniforme, soit c’est la première tenu qui lui est tombé sous la main, soit c’est quelqu’un qui lui a obliger de l’enfiler.
  • Signe particulier: Himitsu a la particularité de se « caché ». Non pas qu’elle se promène avec un buisson… Himitsu est une fille très frileuse, au point qu’elle met constamment un pull. Pour son uniforme, elle a demandé un plusieurs taille au dessus de la sienne. Mettant un bon nombre de vêtement chaud avant d’enfiler son uniforme, Himitsu ressemble à une fille enveloppée… Puis… Etant souvent sujet de moquerie raciste à cause de son albinisme, elle porte une perruque brune pour cacher ses yeux et de grosse lunette de vue au verre opaque pour caché ses yeux (même si c’est plutôt à cause de sa myopie)


[*]Caractère

  • Caractère : Himitsu est une jeune fille à la personnalité effacé. Elle ne montre aucune envie ni aucun souhait. Elle est la plupart du temps neutre de l’extérieur ce qui agace beaucoup de monde. Elle ne parle pas beaucoup, voir jamais, et reste toujours dans son coin. Mais pour être aussi avoir une personnalité aussi effacé, Himitsu est devenue en contre partie quelqu’un de très studieuse, réservé et intelligente. Elle essaye constamment de faire ce que les gens attendent d’elle-même si cela ne lui plaît pas. C’est une fille plus ou moins… Mystérieuse (jeu de mot ^^). Elle semble être insensible et d’indifférente, sérieuse et calme à tout moment. Mais même avec son sérieux, elle fait preuve de gaminerie par moment et elle est très maladroite, à croire qu’elle n’a pas grandi… C’est comme si… Son esprit mûrissait tout en laissant sa conscience à l’âge de 13 ans… Sinon, elle se montre polie et discrète… Enfin… Discrète quand elle ne fait pas de catastrophe…
  • Aime : Il est plutôt difficile de savoir ce qu’elle aime ou non. Elle ne dis jamais si elle aime quelque chose ou non. Mais elle a comme même des préférences… Comme la nourriture mou et salé. Elle aime le ragoût de riz au porc et les nouille au poulet (instantané ^^’) et les ootoro (ceux qui fondent dans la bouche bien sûr). Comme friandise, elle adore les chao poa aux œufs et les gâteaux de riz au haricot. Mais ne pensez pas qu’elle n’aime que la nourriture. Elle apprécie aussi la chaleur et le calme ainsi que la lecture et les études (qui aimerait cela ?)
  • N'aime pas : Himitsu n’aime pas… Non, ne supporte pas le froid. Même en été il arrive qu’elle attrape un rhume. Elle ne supporte pas non plus d’être entouré d’un grand nombre de personne. Elle déteste l’eau… Enfin, si c’est pour une douche ou en boire, ça peut aller. Mais elle n’aime pas… Ou plutôt elle a une peur bleu des eaux profondes et de la pluie. Qu’en à l’orage… Est-il obligatoire de préciser qu’elle sursaute jusqu’au plafond juste en l’entendant ?
  • Tic : Elle baisse les yeux dès que quelqu’un lui parle et elle cherche toujours à ne pas voir le visage des autres. Elle s’excuse pour un rien et s’inquiète pour un rien.


[*]Biographie

  • Origines : Demi chinoise et demi japonaise mais elle vient d’avoir la nationalité japonaise il y a quelque année.
  • Famille : Des grands-parents fermiers en Chine, une sœur jumelles dont elle ne connaît pas l’existence, un demi-frère âgé de 17 ans, une mère morte à sa naissance et un père qui est à la tête d’une FMN
  • Habitat : Normalement la villa de son père mais elle a dû déménager dans l’internat de l’établissement.
  • D'où lui vient sa fortune ? By ze dady
  • Autres: Je vous accorde le plaisir (plutôt le malheur ^^) de lire l’histoire d’Himi-chan.
    Satoshi Bachiatari était un jeune homme doué, fils du Patron d’une ligne d’hôtel. Il avait tout pour réussir et pour plaire. A l’âge de 27 ans, il s’unit à Sakura Sagara par un mariage arrangé par leurs parents respectifs. De cette union né Hatori Bachiatari. Mais Sakura Bachiatari est frappé par la maladie l’année qui suit.

    A peine remit de la mort de sa femme, Satoshi Bachiatari se doit de partir en Chine pour étudier l’achat d’un terrain pour une future usine d’ordinateur sur place. Dans la ville où il loge, il rencontre une jeune femme d’environ 18 ans par hasard. C’est une vendeuse de fleure qui vit dans un petit village au sommet de la montagne. Satoshi apprend que cette jeune femme fait descend de la montagne tout les matin pour vendre ses fleurs et remonter le soir dans son village. Le lendemain, Satoshi ne peut s’empêcher d’aller dans ce village pour revoir la jeune femme. Sur le chemin, il la rencontre de nouveau. Akuma, Akuma Tenshin était le nom de cette femme. Satoshi n’était pas du genre à aimer n’importe quelle femme. Mais celle-ci avait quelque chose qui la démarquait des autres : elle était albinos. Avec le temps, Satoshi apprit à mieux la connaître, et elle apprit à le connaître. Si bien que l’un et l’autre tombèrent amoureux, si bien que Satoshi en oublia la raison première pour laquelle il était venu dans le pays. Il dû quitter son amante sans prévenir, pour rentrer dans son pays accomplir son devoir. Mais jamais Satoshi n’oublia cette albinos, Akuma Tenshin, qu’il surnommait affectueusement Yuki no Hime.

    La « Yuki no Hime », elle non plus ne l’oublia pas… Mais quelque temps après le départ de son bien aimé, la jeune « princesse » tomba enceinte… Etant partit sans prévenir et sans laissé de coordonné, elle ne pu prévenir le père. D’habitude, dans son pays, lorsqu’on allait avoir un enfant dont le père n’était pas présent, les jeunes mères se mariait avec un autre homme ou avortait. Mais sa famille n’était qu’une famille de paysan dans un petit village… Ils n’avaient pas d’argent pour payer l’avortement. Malgré les regards indiscrets des autres femmes du village, Akuma garda l’enfant jusqu’à la naissance…
    Cette naissance eu lieu en hiver… Enfin apparemment… Dans ces montagnes, il neigeait 11 mois sur 12. La naissance ne se fit pas sans douleur, comme la plupart des naissance bien sûr, mais la mère ne tenu pas. Elle rendu l’âme alors que l’enfant la recevait, enfin… Plutôt les deux enfants, c’était des jumelles. Akuma Tenshin n’était plus. Les deux enfant étaient tout aussi blanche l’une que l’autre, tout comme leur mère. Leur seule famille était leur grands-parents au cœur bon et pur. Ils acceptèrent d’adopter les deux filles, mais trop pauvre, durent envoyer l’une des jumelles dans un orphelinat. Mais malgré tout, ils élevèrent l’enfant qu’il avait et l’appelèrent Akai en raison de ses yeux rouge sang. Akai était très vite apprécier des gens… Et tout aussi vite mal vue par la plupart. Beaucoup disait qu’une enfant d’une telle blancheur n’était qu’un cadeau des dieux. Beaucoup disait qu’un tel enfant sans père et sans mère ne devait vivre.
    A l’âge de 3 ans, Akai commençait à fréquenter le jardin d’enfant d village. Il n’y avait pas beaucoup d’enfant, mais elle se fessait tout de suite des amis, beaucoup la fréquentait par curiosité, voyant une petite fille si blanche… Son premier ami fut un petit garçon. Il avait un an de plus qu’elle et la traitait comme ça sœur. Mais son amitié avec ce garçon ne plaisait pas à tout le monde, surtout à la mère…

    Un beau jour, en arrivant au jardin d’enfant, Akai remarqua que le regard des autres enfants sur elle avait changé. C’était un regard froid et distant. Le comportement de ses camarades était étrange, ils l’évitaient comme la peste. Près des balançoires, Akai vit son ami et elle alla à sa rencontre.
    - Bonjour grand frère ! Tu veux bien faire un bonhomme de neige avec moi ? avait proposé la fillette en prenant la main du garçon.
    - Ne me touche pas ! Ne m’approche pas ! avait lancé violemment le garçon.
    - Hein ? Qu’est-ce qu’il y a grand frère ? Tu ne veux pas faire de bonhomme de neige ? Une cabane de neige alors ?
    - Non ! Je ne veux pas faire de bonhomme de neige ni quoi que ce soit d’autre avec toi ! Et ne m’appelle plus grand frère ! Ne t’approche plus, ne me touche plus, ne me parle plu !
    - Mais… Qu’est-ce qu’il y a grand frère ?
    - Ma maman ma dit de ne pas jouer avec les filles qui n’ont pas de parents ! Elle dit que si je joue avec toi, mon papa va partir et elle va mourir.
    - Mais… Mais j’ai une maman ! Et un papa !
    - Alors où sont-ils ? Hein ? Dit moi donc où sont ton papa et ta maman !
    - Je… Je… Ils sont… bégayait la fillette au bord des larmes.
    - Ils ne sont pas là ! Ta maman est morte et ton papa est partit ! Moi je ne veux pas que ma maman meure et que mon papa parte ! Ne viens plus vers moi ! Tu portes malheur !

    Sur le chemin du retour, quand sa grand-mère vint la cherché, Akai resta bien silencieuse. A leur maison, ce fut pareil, la fillette ne disait mot. Puis lorsque fut l’heure de se coucher, elle ouvra enfin la bouche pour demander à sa grand-mère :
    - Grand-mère… Où sont maman et papa ?
    - Hum ? Pourquoi une telle question ? demanda calmement la ville paysanne
    - A l’école, plus personne ne veut jouer avec moi. Leurs parents ont dit qu’il ne fallait pas jouer avec une fille sans papa et sans maman. Je leur ai dit que j’en avait, mais on m’a alors demander où ils étaient…
    - Akai… Ne les écoute pas. Sache que ta mère est là et elle reste près de toi où que tu sois.
    - Où ça ?
    La vielle dame sortit un miroir et le plaça face à Akai pour qu’elle puisse voir son reflet.
    - Là !

    L’été des 6 ans d’Akai. Un soir, de gros nuages noirs couvraient les montagnes où vivait la famille Tenshin.
    - Akai, Ta grand-mère et moi devront nous absenter ce soir, nous ne savons pas quand nous pouvons revenir. annonça le grand père de la fillette.
    - Hein ? Mais pourquoi ? demanda la fillette.
    - Ce soir il va pleuvoir, et nous devons protéger notre culture de fleure. Si nous perdons la moitié de notre récolte de fleur, nous perdons 1/3 de notre budget et nous ne pouvons nous le permettre. Je sais que ce sera la première fois que tu seras seule à la maison, mais nous ne pouvons t’emmener avec nous.
    - Pleuvoir ? Qu’est-ce que c’est ? demanda la fillette qui n’avait alors connu aucune pluie mais que la neige.
    - Pleuvoir ? Ah oui c’est vrai que tu n’a encore jamais vécu la pluie. La pluie c’est… Hum… C’est comme lorsqu’il neige, mais à la place des flocon, c’est de l’eau qui tombe.
    - De l’eau ?
    - Oui… Bon, ne sors sous aucun prétexte et n’ouvre à personne, c’est comprit ? Va te coucher maintenant.
    Mais Akai ne pouvait fermer les yeux. La pluie du soir s’était transformé en orage, et cela, Akai ne l’avait jamais vécu. Cette lumière aveuglante qui transperçait le ciel noir, ce grondement qui la fessait sursauter à chaque fois. Son cœur battait à tout vitesse, craignant que le ciel ne lui tombe sur la tête. Malgré l’interdiction de son grand-père, Akai sortit de la maison. Habillé seulement d’un vieux pyjama et recouverte d’une petite couverture, elle traversa les champs à la recherche de ses grands parents. Il pleuvait des cornes et le ciel grondait chaque minute qui passait. Akai traversait les champs en courant comme elle pouvait, mais le sol boueux la fit glisser. Elle dégringola le long d’une pente avant de tomber dans le lac. Par bonheur, un paysan passait par là et la repêcha à temps. A son réveil, Akai était au chaud dans chez elle, ses grands-parents à son chevet. A partir de ce jour, Akai montra une peur bleue des eaux profondes et de la pluie.


Dernière édition par le Jeu 13 Sep - 17:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Himitsu Bachiatari   Jeu 13 Sep - 17:47

    A partir de ses 10 ans, Akai descendait tous les jours de congé ou de vacance dans la ville au pied de la montagne pour vendre les fleurs de ses grands-parents, tout comme le fessait sa mère au paravent. C’était dans cette même ville que son père et sa mère s’était rencontrée, mais cela, Akai l’ignorait. Ses grands-parents évitaient toujours les discutions à propos de son père. Le hasard voulu que ce dernier soit de passage dans la ville pour le travail après plus de 10 ans d’absence. La chance –ou la malchance- voulu à son tour qu’Akai rencontre Satoshi tout comme sa mère jadis. Lorsque Satoshi vit cette petite fille vendre des fleurs aux passant, il se remémorait la fois où il avait rencontré sa bien aimé.
    - Yuki no Hime… ? avait murmuré le rich man en la voyant.
    - Des fleurs ! Voulez-vous des fleurs, monsieur ? demanda Akai lorsqu’elle fut près de Satoshi.
    Mais elle était si jeune, Elle ne pouvait être Akuma Tenshin. Pourtant, pour Satoshi, son visage était le même.
    - Ces… Ces fleurs sont très belles… Je n’en ai jamais vu de telle… D’où viennent ces fleurs ?
    - Ce sont les fleurs que grand-père et grand-mère cultive en haut de la montagne, monsieur. Elles ont la particularité de fleurir dans la neige mais de mourir lorsqu’il pleut.
    - Pourrais-je… Voir où poussent ces fleurs ?
    - Bien sûr, monsieur ! Suivez-moi s’il vous plaît.
    Akai conduit alors Satoshi dans son village.

    Satoshi rencontra inévitablement les grands-parents de la petite fille, ces derniers reconnurent tout de suite. Après quelque explication et autre discussion qui auraient du se faire il y avait 10 ans, Satoshi demanda la garde d’Akai. Le vieux couple n’était pas d’accord… Mais il fallait dire qu’ils ne pouvaient interdire à un homme la garde de son propre enfant.

    Une semaine passa après ces retrouvailles mais déjà Akai fut dans un avion pour destination : Le Japon. Satoshi était égoïste de vouloir enlever cette fillette à la famille avec laquelle elle avait grandi, mais il le fut encore plus en décidant de changer le nom de sa fille. Sous prétexte qu’il n’aimait pas l’appellation de Akai Tenshin, il l’a renomma Himitsu Bachiatari. C’était dur pour elle, autant de changement en si peu de temps, mais elle dû s’y faire.

    Malgré le fait qu’il ai insisté pour avoir la garde d’Himitsu, il n’était pas présent pour elle. Elle devait rester dans grande résidence, seule entourée de domestique. Elle n’était pas habituée à ça, cette atmosphère lui déplaisait. Elle n’arrivait pas à ce faire à ces plats tout nouveau pour elle, à ces nombreuses pièces parfois inutiles. Mais elle rencontra quelqu’un dans cette immense résidence : Hatori Bachiatari, le premier fils que Satoshi avait eu avec sa femme. Il avait deux ans de plus qu’elle ainsi que 12 ans de plus d’expérience en ce qui concernait la vie de riche. Hatori se montra digne d’un bon grand frère pour elle. Il lui expliquait ce qu’elle ne comprenait pas (elle ne connaissait que le chinois et donc ne comprenait pas les autres qui lui parlait japonais à par Hatori qui avait suivi des cours de chinois). Hatori l’aimait et Himitsu l’aimait. Frère et sœur si uni que rien ne semblait pouvoir les séparé… Mais Satoshi, voyant cette amitié fraternel se formé, ne pouvait s’empêcher de faire des siennes.

    Himitsu avait à présent 13 ans et Hatori 15 ans, ce dernier allait entrer au lycée Bokuseki. Satoshi avait justement attendu l’entré de son fils dans ce lycée pour annoncé la nouvelle… Il savait très bien que son fils avait deux objectif en tête : Succéder à son père à la tête des FMN « Yuki No Hime » et s’occuper de sa demi-sœur. Le père voulait savoir lequel de ces deux objectifs était le plus important pour son fils. Il convoqua alors ses deux enfants pour une discussion familiale…
    - Hatori… Tu vas bientôt entrer au lycée Bokuseki à présent…
    - Oui père. Et je compte étudier d’arrache pied pour pouvoir vous succéder. répondit Hatori
    - Mais tu comptes aussi prendre soin de ta sœur non ? Pourquoi ? D’habitude, les enfants n’aiment pas leur demi frère et sœur…
    - Je veux prendre soin d’elle parce que vous avez dit qu’Himi-chan ressemblait comme deux gouttes d’eau à la femme que vous aimiez plus que tout.
    - Et c’est la seule raison ?
    - Non, père. Je veux aussi prendre soin d’elle car c’est ma sœur et qu’elle a la santé fragile. Etant donné que vous devez sous absenter souvent pour votre travail, vous ne pouvez rester près d’elle et vous occupez d’elle, c’est pour cela que je veux m’en occuper.
    - Tu veux donc t’occuper d’elle parce que je ne peux pas moi… Mais en même temps, tu veux prendre ma place ? Mais si tu me succèdes, tu ne pourras plus t’occuper d’elle… N’ai-je pas raison ?
    - Euh… Je… Oui père…
    - Bien… Je voulais juste m’assurer de cela… Himitsu, entre s’il te plaît !
    Himitsu qu’on avait alors demander de rester dans la pièce voisine entra à son tour dans le bureau de son père.
    - Aujourd’hui, je voudrais vous parler de mon héritage… De mon successeur… annonça Mr Bachiatari
    - Et cela a un rapport avec moi ? Père ?
    - Oui… J’ai décidé que mon successeur sera Hatori. Lorsqu’il aura reçu son diplôme universitaire, je l’engagerais, tout d’abord, dans mon entreprise pour qu’il puisse prendre connaissance du fonctionnement.
    - Père ! Me voilà très honoré ! Je…
    - Mais ! coupa le rich man, Si Himitsu, en bonne fille, se mari avant que tu n’ais ton diplôme, c’est à mon futur gendre que je laisserais ma place.
    - Quoi ?! s’écrièrent le frère et la sœur d’une même voix.
    - Vous avez bien entendu. Si Hatori a son diplôme, c’est à lui que revient la succession. Mais Si Himitsu se mari avant, c’est à mon gendre qu’il reviendra.

    Après cette révélation pour le moins absurde, né de la folie de Satoshi, les deux frère et sœur se retrouvèrent seul dans le bureau tandis que leur père retournait travailler.
    - Ha… Grand frère… Ce que père vient de dire, c’est… C’est vraiment absurde, non ? dit la jeune fille avec un sourire gêné.
    Mais son grand frère ne répondit pas, il restait assit sur son siége, la tête baisée et les mains sur les genoux. Dans sa tête venait de commencé une bataille opposant ses deux objectifs. Mais l’un gagnait inévitablement face à l’autre.
    - Grand frère ? Que… Qu’est-ce que tu as ? Tu ne te sens pas bien ? Tu veux que j’aille te chercher un verre d’eau…
    - Tais-toi ! ordonna violemment le frère. Tais-toi ! Comment est-ce que la succession peut revenir à quelqu’un d’autre que moi uniquement par un mariage avec toi ?! Tu n’es même pas de la famille ! On n’est même pas sûr que tu sois vraiment la fille de mon père ! C’est à moi que la succession revient de droit ! Je suis son fils, son premier enfant et enfant de la première femme qu’il a eu ! Toi tu n’es qu’une bâtarde ramassée dans un village de pauvre dans un trou perdu !
    - Mais… Je… Grand frère…
    - Ne m’appelle pas grand frère ! On n’a aucun lien de sang ! Tu n’es pas ma sœur ! Tu n’es qu’une fille sans père ni mère ! Ne t’approche plus jamais de moi !
    Sur ces mots, Hatori partit en courant. Sur ces mots, Himitsu resta paralysé. « Une fille sans père ni mère », « Ne m’appelle pas grand frère », « Ne t’approche plus jamais de moi ». Ces mots… Ces mots étaient familiers pour Himitsu, si dur et si violent. C’était la deuxième fois qu’on l’a rejetait ainsi…

    A partir de ce jour, Himitsu changea complètement… Elle se mit à s’habiller de façon grotesque, optant le plus souvent pour des joggings et des pulls bien trop grand pour elle. Elle commença aussi à mettre de grosses lunettes rondes au verre opaque et une perruque de cheveux bruns, gras et abîmé. Cette métamorphose changeait la petite fille albinos en une fille brune binoclarde avec quelques kilos en trop. En plus de son apparence, son comportement changeait aussi. Elle devenait solitaire et effacé. Elle ne montrait plus aucun sentiment. Les gens commençait à l’éviter, si bien qu’elle n’eu jusqu’alors plus un seul ami. Puis, elle entra enfin au lycée Bokuseki.


[*]Plus de détails

  • Orientation sexuelle: Hum hum ! -_- Hétéro mais elle essayera jamais -_-
  • Style de musique préférée: Aucun
  • Nourriture favorite: La nourriture mou et salé, c'est-à-dire le ragoût de riz et les gâteaux de riz aux haricots.
  • Animaux de compagnie : Une petite chatte blanche du nom de Tenshin


[*]Test RP:
Un paysage montagneux, un sol recouvert pas la neige. Des flocons tombant lentement et silencieusement. Il y avait une petite cabane en près d’un étang, on voyait une vielle femme en sortir avec un panier de fleur blanche. En arrière plan, un homme âgé s’occupait des champs de fleur. On n’entendait rien à par le champ d’un oiseau qui n’avait pu partir pour l’hiver. Un doux son mélodieux… Malgré la neige, on sentait une atmosphère chaleureuse. La vielle femme fit un signe, comme si elle saluait quelqu’un. Le vieil homme suspend soudainement son travail, accourant vers vous… Mais il ne peut s’approcher… Un homme d’une quarantaine d’année fait soudain apparition, lui barrant la route. La neige si pure et si blanche disparaît, et à la place des billets verts tombe du ciel. L’homme vous emporte de force, vous avez beau crier, pleurer, il ne vous lâche pas…
- Non !
Himitsu se réveille brusquement. Le paysage montagneux a disparut. Elle se trouve dans une voiture de luxe conduit par un chauffeur. Il n’y a personne d’autre à par lui et la jeune fille.
« - Vous allez bien, Bachiatari-sama ? » demande le chauffeur inquiet pour sa protégé du jour
La passagère s’était endormie dans la voiture qui l’a conduisait à son nouvel établissement. On pouvait encore voir la trace sur sa joue, faite pas son sac qu’elle avait utilisé comme oreiller. La jeune fille avait les yeux grands ouverts, elle voyait encore flou. Elle mit un moment à répondre à son chauffeur.
« - Oui… Je vais bien… J’ai fait un rêve… C’était juste un rêve…
- Nous allons bientôt arriver… Je pense que vous devriez arranger votre coiffure… »
En effet, Himitsu avait sa perruque de travers et on voyait une grande partie de ses cheveux blancs comme neige. La jeune fille la remit en place en regardant par le rétroviseur. Juste à temps ! La voiture venait de s’arrêter devant la prestigieuse école Bokuseki.
Son chauffeur l’aida à sortir sa valise… Son unique valise ! La petite fille n’avait pas apporté beaucoup d’effet personnel et la plus grande partie de sa valise contenait des livres. Le chauffeur partit, laissant Himitsu seule devant l’entré. Elle ne s’attarda pas et entra à l’intérieur. Cherchant la chambre à l’aide d’une carte. Elle mit à peu près une heure… Il fallait dire qu’elle n’avait aucun sens de l’orientation et qu’elle marchait très lentement.
Puis elle fini par trouver son dortoir et y entra sans cérémonie. Elle aperçu trois lits, faits et propres comme tout, et s’installa sur le premier qu’elle vit.
*Aaah… On est trois pas chambre… J’espère ne jamais avoir à me baigner avec d’autre personne… Je n’ai pas envie d’expliquer ma « véritable » apparence…*

[*]Hors Jeu

  • Prénom ou surnom : Kao Lin/ Plutonaine (me demandez pas pourquoi ce surnom là ou je saute d’un pont u_u)
  • Age (OBLIGATOIRE) : 14 ans pour l’instant mais l’anif c’est bientôt… ^^ Bientôt… Bientôt… Novembre… C’est loin u_u
  • Sexe : Féminin et fière de l’être xp
  • Comment avez vous connu le forum : En fouillant les poubelles XD (Kyyaaa ! Pas taper ! >.<)
  • Ses points forts : Aucun xp (s’enfui en courant à tout allure)
  • Ses points faibles : C’est pas moi qui l’ai créer ^^
  • Suggestions pour l’améliorer : Les spoilers des modèles de présentation ne servent à rien -_- On peut pas faire de clic droit pour copier sans que ça se referme
  • Autre : Je serais pas trop actif la semaine mais le week-end je serais là ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Himitsu Bachiatari   Jeu 13 Sep - 17:56

Et ben c'est... impressionant! Welcoume sur Bokuseki! alien

Une ch'tite question, *mode boulette on* ça veut dire quoi yuki no hime?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Himitsu Bachiatari   Jeu 13 Sep - 18:01

Je suis même pas les cours de jap me et je le sais ^o^

Yuki No Hime veut dire Princesse des neiges (ou un truc du genre)

Merci merci! Tanks you tanks you! To cha to cha! Arigato arigato! Et euh... Maruru maruru! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Haru Konoe
Membre du Hanataba ~ Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 364
Age : 26
Age du personnage : 15 ans.
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Himitsu Bachiatari   Jeu 13 Sep - 18:30

T'arrive pas à copier coller dans les spoilers ?

Bah j'y arrive moi ><

Tu fais Ctrl+C puis Ctrl+V ^^

Bon bref je te valide, tu seras dans la chambre n°2 ^^

Bon Rp

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyoko Sakibana
Membre du Hanataba ~ Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 186
Age : 25
Age du personnage : 17 ans.
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Himitsu Bachiatari   Ven 14 Sep - 12:36

Je me permet de venir te souhaiter la bienvenue dans cet établissement. ^_^.

Au moindre problème, n'hésite pas a venir demander aux admins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://room-303.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Himitsu Bachiatari   

Revenir en haut Aller en bas
 
Himitsu Bachiatari
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Himitsu no kii
» Himitsu no Kii
» Shiti no himitsu
» Sinbad : Sora Tobu Hime to Himitsu no Shima
» Isami D. Himitsu ~ Libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Room 303 / Bokuseki :: Hors Jeu & Commencement. :: Archives :: Ancien Bokuseki. :: Anciennes présentations.-
Sauter vers: