AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Engueulade en lingerie...et réconciliation ? [pv Aneko]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kotaro Matsuura
Elève ~ Garçon / Fidèle au Hanataba.
avatar

Masculin Nombre de messages : 100
Age : 27
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 16/06/2008

MessageSujet: Engueulade en lingerie...et réconciliation ? [pv Aneko]   Mar 17 Juin - 18:35

Kotaro voguait de couloir en couloir formant une trajectoire parfaitement « zigzagonale », le nez vers le plafond à se demander quand est-ce qu'on songerait à les laver ceux là. Etrangement, non, il n'était pas en train de penser à n'importe quoi en regardant le plafond, il était juste en train de penser à ce qui se trouvait sur son chemin sur quoi il pouvait râler le plus facilement. Voilà 4 JOURS, oui attention, nous disons bien 4, qu'il vivait sa enième séparation avec Aneko. Il commençait à mal le prendre, d'autant plus que pour une fois, ils ne s'étaient pas engueulés royalement pendant trois heures avant de séparer, d'un accord tacite, pour une durée non délimitée mais dépassant rarement la semaine; non, cette fois, il avait tout pris sur la tronche pour une raison dont il ne se souvenait plus, n'avait pas eu le temps d'en placer une et s'était retrouvé gros jean comme devant, l'air complètement ahuri. C'est donc dans cet état d'esprit, portant son dernier T-shirt propre, un simple t-shirt blanc, auquel il avait rajouté quatre où cinq tirettes ici et là, qu'il avait coupé au niveau de l'épaule, du bord extérieur à la clavicule du même côté, ainsi qu'un jeans dont les déchirures ne se comptaient plus, qu'il se dirigeait vers la lingerie, son panier tenu par les deux mains. Voguant donc, il fut arrêté sur son chemin par l'arrivée d'une porte qui produit, au contact de son crâne, un superbe « BONC ».

« Tain de pooooOOOORTE! »

Joignant le geste à la paroles, il calla un coup de pied dans celle-ci, ses mains étant pour l'instant occupée à tenir son panier de linge. Suite au coup de pied, elle eut la diligence de s'ouvrir. Il entra donc, posa son fourbi au dessus d'une machine et commença à fourrer allègrement le tout dans la lessiveuse la plus proche. Il glissa une de ces fameuses lingettes censées absorber les couleurs dans le cas d'un mauvais tri, choisit au hasard des proportions dans tous les paquets de lessive présents, claqua le hublot et mit le tout en marche.

Il regarda environ 30 secondes le spectacles de ses chemises tournoyantes, puis s'arracha à cette vue Ô combien superbe, mais barbante. Aneko lui trottait partout dans l'esprit et devant les yeux. Mais comment pouvait-on être accro à une fille à ce point là? Bon d'accord, il sortait avec elle depuis bientôt 6 ans...


*Faut pas que j'oublie le cadeau d'anniversaire de rencontre d'ailleurs.*

...et ça devait jouer mais enfin... y devait y avoir un truc! Se perdant, comme c'était sa spécialité, dans ses pensées, il y réfléchit pendant 10 bonnes minutes, puis ré-atterrit sur terre, sans la réponse. Il était dingue d'elle et ça s'arrêtait là. Fin non, ça pouvait pas s'arrêter là! Il continua le fil de ses pensées en parlant tout haut, de toute façon il était seul et il était passé 23 heures alors bon...

« Bon, résumons: En gros, je l'aime, ensuite... je sais pas pourquoi mais en gros je l'aime malgré le fait qu'on s'engueule toutes les deux semaines... aloooors je l'aime parce que... »

Il resta donc silencieux pendant 2 minutes, tentant en vain de finir sa phrase mais ne trouvant définitivement pas la réponse. Il commençait à se dire que l'absence de sa chère et tendre pouvait apparemment AUSSI diminuer ses facultés intellectuelles. Il se plaça la main devant les yeux, le dos appuyé sur une machine.

« Tain Aneko... J'en ai marre là. »

Puis il entendit la porte s'ouvrir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aneko Tsukichi
Elève ~ Fille / Fidèle au Hanataba.
avatar

Féminin Nombre de messages : 234
Age : 29
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Engueulade en lingerie...et réconciliation ? [pv Aneko]   Mar 17 Juin - 20:11

Aneko traînait dans sa chambre, tentant désespérément de faire ses devoirs. Enfin, c'était un grand mot, elle semblait s'ennuyer et tournait plus en rond qu'autre chose. Elle jeta un regard dans sa chambre et soupira longuement. Décidément, c'était pas ça, vraiment pas ça : des monticules de vêtements traînaient ça et là. Sans parler des chaussures. Elle avait beaucoup de vêtements. Trop ?! Non ! Jamais de la vie. En fait, c'était seulement les placards de Bokuseki qui étaient trop petits. Mais, elle ne s'encombra pas l'esprit de ce genre de pensées et se lança dans une tâche très difficile à savoir, ranger sa chambre ! Pour éviter toute confusion, elle lança tous les vêtements qui lui passèrent sous la main dans le panier à linge qu'elle trimbalait avec elle. A vrai dire si elle agissait ainsi c'est parce qu'elle voulait éviter de penser. Oui, Aneko était contrariée. Très contrariée. Elle s'était encore disputée avec... Kotaro ! Rah, rien que le fait de penser à lui l'agaçait au plus haut point ! Elle ne voulait plus lui adresser la parole, jamais ! Pourquoi ils s'étaient disputés ? Elle ne savait même plus et d'ailleurs, ça avait bien fait marrer Akira quand elle lui en avait parlé. Quel crétin lui aussi : la seule chose qu'il avait trouvé à dire se résumait à "Bah, je vous donne même pas une semaine avant que..." Mais, mieux vaut s'arrêter là, n'est-ce pas ? Vous ne voulez pas connaître tous les côtés pervers d'Akira, non ? Toujours est-il qu'à cause de cela c'est une Aneko en furie qui se retrouvait dans sa chambre et cherchait vainement à s'occuper. Une fois sa tâche finie (et ce n'était pas peu dire) Aneko admira sa chambre. Si elle avait pu, elle aurait bien tout nettoyé mais quelqu'un s'en chargeait à leur place. Dommage...
Bien, elle décida de prendre sa douche puis d'aller se coucher. Mais, une fois dans son lit et dans le noir, elle n'arrivait pas à trouver le sommeil. On aurait dit que tout s'agitait en elle et surtout, surtout, il y avait Kotaro. Qu'est-ce qu'il pouvait l'em*erder celui-là ! Elle le détestait ! C'était bien à cause de lui qu'elle n'arrivait pas à dormir après tout ! Après une vingtaine de minutes passées dans son lit, elle jeta sa couette en râlant. que faire ? Elle jeta un coup d'oeil à son réveil... 23h. Elle ne pouvait pas sortir du lycée, mais elle ne supportait plus de rester dans sa chambre. C'est alors que le panier à linge rempli à ras bord tomba dans son champ de vision. Quelle idée grandiose ! Faire une machine ! En plus, à cette heure-ci, personne ne viendrait la déranger ! Elle sortit donc de sa chambre, son panier sous le bras ainsi qu'un livre et se dirigea vers la laverie. Sa tenue se résumait à un short plutôt court et un petit débardeur. Léger en somme. Mais, qui pourrait-elle croiser à cette heure-ci ? Au pire, Aneko n'était pas du genre pudique.
Cependant, alors qu'elle pensait être seule et faire paisiblement sa machine, elle entendit du bruit venant de la pièce. Elle colla son oreille contre la porte pour tenter d'écouter ce qu'il disait. Mais, rien n'y faisait, elle ne put rien entendre. En tout cas, c'était un garçon de toute évidence. Elle entra donc dans la pièce mais, à peine avait-elle fait un pas dedans qu'elle regretta immédiatement son idée. En effet, dès qu'elle avait entrevu le garçon qui se trouvait là, elle sentit son coeur chavirer et se serrer.
C'était lui. LUI, la seule personne qu'elle voulait NE PAS VOIR. "Et merde" fut sa seule pensée. Qu'est-ce qu'il faisait là au juste ?! Il faisait sa lessive ? Depuis quand ?! Elle rageait intérieurement mais ne dit rien. Elle ne le regarda d'ailleurs même pas et tria son linge. Au moins, elle avait deux machines pour elle seule et eut donc toute la joie de séparer le blanc et les couleurs (XD le détail qui tue je sais). Elle faisait le plus vite possible, comme si cela allait accélérer la lessive et lui permettre de quitter cet endroit. A moins que Kotaro est la brillante idée (comme si c'était possible venant de lui...) de partir avant qu'elle ne se retourne. Elle ne remarqua même qu'un sous-vêtement rouge pétant s'était glissé au milieu de ses vêtements blanc immaculé. Malgré tous ses efforts, elle sentait son coeur battre à 100 à l'heure. La colère sûrement... Mais alors, pourquoi une partie d'elle se demandait ce que Kotaro pouvait bien faire et espérait qu'il la regarde ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotaro Matsuura
Elève ~ Garçon / Fidèle au Hanataba.
avatar

Masculin Nombre de messages : 100
Age : 27
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 16/06/2008

MessageSujet: Re: Engueulade en lingerie...et réconciliation ? [pv Aneko]   Mar 17 Juin - 20:45

C'était à croire qu'un redoutable complot ce foutait allègrement de sa tronche. Voilà une heure qu'il essaye de chasser de sa tête sa petite amie à mi-temps, et à défaut de réussir, tenter d'éclairer le pourquoi du comment de cette addiction qui lui posait un certain nombre de problème, et voilà qu'elle devait venir pile poil devant lui à ce moment précis qu'était 23h34min et 26 secondes, heures à laquelle il faisait tranquillement (mais non pas sans soucis sa lessive). Bref, c'est avec ce désagréable sentiment qu'il abordait la venu d'Aneko dans la laverie et... « glop », le bruit d'une gorge qui se serre.En effet, notre jeune homme, étant en manque profond du bien-être que lui apportait sa moitié, avait un peu de mal à supporter une vision aussi tentant que ladite moitié à peine vêtue d'un short et d'un débardeur. Ayant néanmoins bien compris que l'heure n'était pas à parler de fesses. Il préféra garder un air stoïque alors que son petit moi intérieur lui hurlait gentillement de lui sauter dessus... un avis dont il avait déjà été prouvé qu'il ne marchait pas toujours... Bref, ne pouvant se jeter sur sa proie, il se contenta de la nier allègrement, tâche à laquelle elle s'appliquait apparemment tout autant. Pourtant, ses yeux à lui ne prirent pas bien longtemps avant de loucher en direction de la jeune fille. Il allait probablement devenir fou, si même la simple vision de celle-ci en train de faire son linge lui tordait les boyaux. Son petit moi intérieur en profitait pour assiéger à nouveau la citadelle de sa résistance. Ladite citadelle ayant finalement été prise en 5 minutes 12 secondes et 18 centièmes, le contrat de négociation fut vite négocié.Sentant bien que s'il n'avait pas sa dose d'amour avec la demoiselle dans les prochains jours...plutôt les prochaines heures, il allait définitivement passer l'arme à gauche, il ne fut pas bien difficile avec lui-même. Bref, de toute façon la situation était intenable et Aneko devait arrêter de le nier. N'étant lui même pas en tord, mais complètement fanatique de sa petit amie, il essaya de prendre un ton détaché, que la vue d'une culotte rouge foncée au milieu d'un tas blanc rendait difficilement possible, il croisa les bras et prononça, les yeux fixé vers le mur, se voulant morne.

« Tu comptes me faire la gueule encore longtemps ? »

Imaginant que la réaction allait être soit bien prise, ce qui serait le mieux, soit les lancer dans une tourmentes de cris, ce qui serait moins bien, il garda l'argument de la culotte rouge pour plus tard, histoire de détourner son attention pendant qu'il tenterait de fuir... ou pas... Toujours est-il que là maintenant tout de suite, il se sentait légèrement stressé, et il y avait de quoi. Aneko n'était pas du genre à avoir sa langue dans sa poche, et si elle le prenait mal, il allait devoir sortir la sienne également, ce qui était la dernière chose qu'il voulait. Voyant qu'elle venait de mettre sa lessive en marche juste avant de l'engueuler, ce que sa bouche ouverte et son air préventivement furieux laissaient prédire, il dit par réflexe, sur un ton beaucoup moins neutre qu'avant cette fois, se précipitant sur la poignée du hublot:

« STOP, t'as mélangé du rouge avec du blanc ! »

Il aurait plutôt du penser à autre chose, mais son esprit alla se coller au problème « oui-mais-après-tout-on-s'en-fout,-le-rose-ça-lui-va-bien » puis s'en détacha tout aussi rapidement pour retourner à Aneko qui se trouvait maintenant à côté de lui, ayant stoppé la machine et récupérant ses vêtements encore humides.

*Si jamais elle croit que je l'ai fait exprès, je suis mort*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aneko Tsukichi
Elève ~ Fille / Fidèle au Hanataba.
avatar

Féminin Nombre de messages : 234
Age : 29
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Engueulade en lingerie...et réconciliation ? [pv Aneko]   Mer 18 Juin - 2:11

Cela va sans dire que depuis qu'Aneko était entrée dans cette pièce, l'atmosphère était devenue électrique. Mieux ne valait pas la chercher en somme et, visiblement Kotaro le savait. A force d'en avoir fait les frais me direz-vous, il était rodé. La jeune fille tria donc son linge à toute vitesse avant de l'enfourner dans la machine. Elle qui pensait lire en attendant, elle allait sûrement retourner dans sa chambre. Même attendre dans le couloir glacial valait mieux que de rester seule avec son ex à ses yeux. Mais, visiblement le dit ex ne partageait pas son avis et semblait vouloir engager une conversation comme on dit. En effet, il s'était avancé vers elle, ce qui eut pour effet d'accélérer le coeur d'Aneko (et le don de l'agacer) avant de lui demander, en prenant bien soin de ne pas la regarder "combien de temps elle comptait lui faire la gueule encore". Qu'est-ce qu'il voulait dire par là ? Oh écoute cocotte, ton caprice à la noix, ça va bien cinq minutes ?! S'il pensait que tout allait s'arranger comme ça. Non mieux, que tout allait s'arranger tout court, il se mettait le doigt dans l'oeil. Aneko se contenta de lever les yeux au ciel avant de froncer les sourcils en lançant un soupir.

Elle fourra son tas de linge dans la machine et y jeta une pastille de lessive avant de daigner regarder le jeune homme. Et autant dire qu'elle ne lui adressait pas un sourire chaleureux et avenant. Loin de là. A vrai dire, elle le fixait froidement et semblait furieuse. Elle claqua la porte de la machine, se préparant à lui expliquer ce qu'elle en pensait, elle, du fait de lui faire la gueule. Mais, le jeune homme fut plus prompt qu'elle et avant même que la bouche d'Aneko forme le moindre son, celui-ci l'arrêta en prétendant qu'elle avait laissé du rouge dans son tas de linge. Jamais de la vie elle n'aurait fait une telle chose ! C'était un crime de faire ça ! Bien que tout en elle disait "t'as pas une meilleure excuse ?", elle s'accroupit pour rouvrir la machine et chercha la dite pièce rouge qui pouvait traîner. Elle trouva finalement une petite culotte de cette couleur et la regarda en haussant un sourcil. Il avait raison. Pour une fois ! C'en était effarant ! Même si le coeur n'y était pas vraiment, les convenances la firent dire à voix basse :

Merci...

Après tout, il avait évité la ruine d'une partie de sa garde robe. Et, s'il ne l'avait pas fait, elle aurait très bien pu le lui reprocher plus tard. Néanmoins, cette interruption avait eu l'effet de calmer la colère qui bouillait en elle et Aneko décida de ne finalement pas accabler Kotaro de reproches. Du moins, pas aujourd'hui. Elle se contenta de dire d'un ton détaché :

Je crois que tu n'as pas bien compris, je ne te fais pas la gueule, je ne veux plus te revoir...

Combien de fois elle lui avait dit ça ? Une bonne dizaine au moins et à chaque fois elle jurait sur ses grands dieux qu'elle était on ne peut plus sérieuse. Mais là, elle voulait montrer qu'elle camperait sur ses positions et ne sortirait plus avec lui. Jamais. D'ailleurs, pour commencer, mieux valait mettre de la distance entre eux et c'est pour ça qu'elle se dirigea vers la porte en portant son panier à linge. Il fallait avouer qu'elle était plutôt confuse en cet instant puisqu'il lui semblait qu'elle en voudrait tout autant à Kotaro s'il l'arrêtait que s'il la laissait partir. Pourquoi diable la mettait-il dans cet état ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotaro Matsuura
Elève ~ Garçon / Fidèle au Hanataba.
avatar

Masculin Nombre de messages : 100
Age : 27
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 16/06/2008

MessageSujet: Re: Engueulade en lingerie...et réconciliation ? [pv Aneko]   Mer 18 Juin - 11:03

Son coeur avait battu à du cent à l'heure tandis qu'Aneko avait effectué ses « recherches ». Elle se tenait pour la première fois juste à côté de lui depuis ces longs 4 jours et la proximité qu'il ressentait lui mettait du baume au coeur. Elle ne s'énerva pas, et, bien qu' assez morose, le remercia après avoir vérifié la véracité de son information. Combien même le ton n'y était pas, le simple fait de se faire remercier par la demoiselle le remettait en selle. Tout n'était pas perdu ( faut qu'il arrête de se faire des films celui-là, ça fait quatre jours et on à l'impression qu'elle l'a plaqué il y a un ans) et la suite de la « discution » confirma sa pensée.

Citation :
«
Je crois que tu n'as pas bien compris, je ne te fais pas la gueule, je ne veux plus te revoir... »


Le nombre de fois ou il avait entendu cette phrase ne se comptait plus sur tous les doigts disponibles d'un corps humain. La première fois qu'il l'avait entendu, ça lui avait d'ailleurs brisé le coeur et il s'en était sentit mal pendant des semaines. Maintenant, cette simple phrase était plutôt le signal qu'il pouvait entrer en jeu, le signal qu'a partir de maintenant elle lui cèderait. Elle avait néanmoins l'air déterminée cette fois, et c'est avec un peu de difficulté qu'il agit. Si ça passait mal, ils allaient vraiment se brouiller pendant un bon moment, par contre si ça passait bien... et bien ça se passerait bien! Après tout, il n'y avait pas de raison pour que ça ne marche pas et quand on est sûr de soi comme il l'était, on ne réfléchit pas trop à après. Voyant donc qu'elle projetait de quitter la pièce, le panier de linge trempé dans à bout de bras. Il se leva et d'un pas rapide la rejoignit. Elle ne se retourna même pas et il commença à douter de son plan. Elle était vraiment déterminée cette fois, et la convaincre allait s'avérer plus complexe. Mais n'ayant pas vraiment trop le temps de réfléchir, il agit comme « prévu », 30 secondes plus tôt. Il profita donc de l'absence d'une quelconque main capable de lui faire regretter son geste pour passer ses bras doucement autour de la taille d'Aneko. Il amena sa tête juste à côté de la sienne, il pouvait sentir l'odeur de ses cheveux, et le contact de sa peau sur ses bras l'envoyait au septième ciel, mais le moment n'était pas à la perte chez les angelots.
Il lui susurra doucement, tout doucement à l'oreille.


« Ca risque d'être embêtant... tu va devoir fermer les yeux souvent alors parce que je ne vais pas te lâcher »

Avant même qu'elle n'ait le temps de se retourner, il souffla doucement vers l'intérieur de son oreille. Il savait pertinemment Ô combien cette zone était sensible chez la demoiselle, et le frisson en provenance du dos de sa moitié lui indiqua qu'il était plutôt bien parti. N'empêche que son plan comportait des risques. Maintenant, ça passe ou sa casse... et bien que certain que ça passerait, il ne voulait vraiment pas que ça casse. De toute façon, maintenant il ne pouvait qu'attendre la réaction de la jeune fille, et se préparer à s'en prendre une dans le pire des cas.

Pour tromper l'angoisse de l'attente de la réponse, il chercha dans les tréfonds de sa mémoire le pourquoi de leur séparation. Il ne s'en souvenait pas, et pouvoir tirer un quelconque argument de cet histoire aurait pu lui être d'une grande aide. Cependant, sa mémoire ayant toujours une nette tendance à la destruction pure et simple de tous les éléments qu'elle jugeait ennuyeuse, il fit choux blanc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aneko Tsukichi
Elève ~ Fille / Fidèle au Hanataba.
avatar

Féminin Nombre de messages : 234
Age : 29
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Engueulade en lingerie...et réconciliation ? [pv Aneko]   Mer 18 Juin - 16:29

C'est fou comme le pouvoir des mots peut s'éroder quand on les utilise trop. Regardez, si une femme vous disait qu'elle ne voulait plus vous revoir, vous seriez certainement anéanti. Kotaro l'était avant, au début. Aujourd'hui, les paroles d'Aneko lui arrachèrent presque un sourire. La jeune fille ne chercha pas à connaître le sens de ce sourire tant ceci eut le don de l'agacer. Comment une personne pouvait éveiller des sentiments si contradictoires en elle : un jour elle était folle de lui, le lendemain, elle ne supportait même pas de le regarder. Bref, le sujet n'est pas là.
Aneko se dirigeait vers la porte, bien décidée à ne pas se retourner. Pourtant, elle se trouva rapidement face à un problème : la porte. Oui, la porte, vous m'avez bien comprise. Non, pas le fait que passer cette porte montrerait sa détermination et risquerait de blesser Kotaro, voire de l'amuser, c'était plus bête que ça en fait. En effet, Aneko avait les mains prises, tout simplement, alors qu'elle avait justement besoin de l'une d'elle pour ouvrir la porte. Pour entrer, c'était facile, il suffisait de la pousser et il y a mille façons d'ouvrir une porte ainsi. Mais quand il faut tirer, c'est autre chose... Plus encore quand on est pressé. Comme par hasard ! Quoiqu'il en soit, Kotaro profita de cet instant d'hésitation et surtout d'égarement de la part de la jeune fille pour lui sauter dessus. J'exagère à peine, croyez-moi ! Sûrement encouragé par le fait que les deux mains de la jeune fille étaient prises, ce qui l'empêcherait de se débattre, ou pire encore, il passa ses mains autour de sa taille avant de la tirer jusqu'à lui. Vous ne pouvez pas savoir à quel point dans de tels moments Aneko regrettait d'être si fine et faible. Enfin, il fallait avouer que même si elle l'avait pu, elle n'aurait eu ni le temps (ni l'envie même) de se débattre. Elle se retrouva donc collée à lui, la tête à côté de la sienne. Bien déterminée à montrer son mécontentement, elle tourna légèrement la tête et regarda dans le sens opposé de Kotaro. Comme s'il allait la lâcher parce qu'elle faisait la gueule, tiens ! Il était plutôt déterminé le bougre ! C'est alors qu'il murmura doucement à son oreille qu'il n'allait pas la lâcher. Aneko fronça les sourcils à la fois parce qu'elle voulait lui répondre d'aller se faire voir et parce qu'elle s'en voulait de sentir son coeur s'accélérer et une pointe de chaleur naître au creux de son ventre. Alors qu'elle pensait cela et avant de lui laisser le temps de répondre, Kotaro souffla doucement au creux de son oreille. L'effet fut immédiat sur Aneko : un frisson traversa son corps et elle se pinça légèrement les lèvres. Elle resta silencieuse quelques secondes avant de répondre sèchement :

Tu es toujours trop excessif. Tu ne sais pas que ça agace quand quelqu'un qu'on veut éviter nous court après ?

Il ne croyait tout de même pas qu'elle allait lui céder si facilement non ? Il pouvait rêver, cette fois-ci, elle ne craquerait pas, elle serait forte. Bien décidée à ne pas déroger à la promesse qu'elle s'était faite, elle chercha le meilleur moyen de l'éloigner à tout prix de lui. A être ainsi contre lui, il fallait l'avouer, elle avait du mal à réfléchir comme il faut. En plus, il sentait tellement bon. Pourquoi fallait-il qu'il sente si bon, hein ?! Et surtout, qu'il la connaisse si bien qu'il savait exactement comment la faire craquer ? Se faisant cette réflexion, elle fronça les sourcils et fit :

Bien, maintenant veux-tu bien me lâcher, j'ai des choses à faire, tu vois...

Dire ceci à Kotaro ainsi semblait aussi dérisoire que de vouloir vider la mer avec un simple seau ! Il était plutôt têtu quand il le voulait et c'est pour ça qu'Aneko se répétait en son for intérieur : "Tu ne céderas pas, tu ne céderas pas, tu peux le faire !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotaro Matsuura
Elève ~ Garçon / Fidèle au Hanataba.
avatar

Masculin Nombre de messages : 100
Age : 27
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 16/06/2008

MessageSujet: Re: Engueulade en lingerie...et réconciliation ? [pv Aneko]   Mer 18 Juin - 17:41

Le blanc qui avait suivi le frisson l'avait plongé pendant quelques instants dans un état de stress assez peu raisonnable. L'effet « passe/casse » lui faisait de plus en plus peur. Ce qui l'effrayait le plus, c'est de voir combien elle était tenace aujourd'hui. En temps normal, lorsqu'une discussion était lancée, il ne fallait pas bien longtemps pour que les deux partenaires s'y mettent. Pourtant, elle le niait depuis le début, feignant(?) la plus grande indifférence. Toujours est-il que le fait de voir que les deux mains d'Aneko étaient toujours préoccupées par son linge le rassura quand elle se remit à parler. Comment ça il ne savait pas que c'était agaçant? Non mais qu'est-ce qu'elle croyait elle? Ce n'était pas agaçant pour lui sans doute? Il était en manque et pourtant se contentait de rester le plus conciliant et gentil possible! Cela faisait une plombe qu'il aurait pu exploser et lui balancer tout ce qui lui était passé par la tête pendant ces derniers jours, et qu'au lieu de ça, il faisait tout pour calmer le jeu... bon d'accord, c'était également dans son intérêt mais enfin...Toujours est-il que la remarque l'énervant un peu, il affermit sa prise , une main restant en place tandis que la deuxième venait rejoindre l'épaule où il se trouvait. S'il allait la lâcher? Hors de question, il ne sortirait pas de cette salle tant qu'elle ne lui aurait pas céder. Il en avait plus qu' assez et il avait besoin de sa dose. C'était vraiment ça: « sa dose », elle était sa drogue et il en mourrait quand elle disparaissait de sa vie trop longtemps... une semaine étant le maximum autorisé par son organisme. Tout en se voulant conciliant, il comptait quand même être un peu dérangeant. Il lui embrassa doucement le cou, plusieurs fois, tout en s'attardant bien sur cette zone tout aussi sensible, si pas plus que la précédente. Entre deux inspirations de ces avant-goûts de septième ciel, il dit sur un ton amusé, voyant que son action était bien plus d'efficace et que les mains d'Aneko commençaient à ne plus trop savoir où donner de la tête.

« Ca doit vraiiiiment être important, si tu les fais à une heure pareille...»

Il fallait qu'il conclue rapidement parce qu'il était en train de partir. L'odeur d'Aneko, la sensation de ses lèvres sur sa peau, il devenait fou et de simples baisers n'allaient rapidement plus lui suffirent. Cependant, il lui restait quand même assez de raison pour arrêter un peu sa tentative et laisser « refroidir » la demoiselle, s'il la brusquait trop, elle lui en mettrait une et il était parti pour dépasser le record du temps de séparation, et il n'en avait pas envie. Plus qu'une simple addiction, cette situation lui pesait. Ca n'était pas comme d'habitude et il n'arrivait pas à relativiser ou à lui en vouloir comme il le faisait d'habitude. Pour l'instant, il voulait juste que cette stupide disputes s'arrête maintenant, et rien que pour ça, il.... heuuu... il se contenterait de cette simple étreinte pour toute la soirée... Nan, autant ne pas dire l'impossible. Cette néanmoins sur cette pensée qu'il prit la parole, l'air las, limite suppliant. Il allait briser tout l'effet qu'il avait mis en place jusque là, mais après tout, si ça pouvait aider à tout réparer.

« Aneko, on pourrait pas arrêter cette dispute là? Tu sais même plus pourquoi tu m'en veux, et moi non plus d'ailleurs. De toute façon, quoique j'ai pu faire, je m'excuse sincèrement. »

Les excuses, c'est bien beau, mais avec Aneko, ça ne marche pas souvent... et effectivement, en général, c'est trop peu pour être pardonné. Son étreinte se fit moins forte, si elle voulait partir, elle y arriverait sans problème. Cependant, il ne s'écarta pas d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aneko Tsukichi
Elève ~ Fille / Fidèle au Hanataba.
avatar

Féminin Nombre de messages : 234
Age : 29
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Engueulade en lingerie...et réconciliation ? [pv Aneko]   Jeu 19 Juin - 19:53

[Il s'était effacé quand je l'ai envoyé T_T]


La remarque d'Aneko sembla vexer quelque peu Kotaro. En effet, celui-ci resserra son emprise, au risque de faire mal à la demoiselle. Enfin, elle n'était pas en sucre, mais ceci eut le don de l'agacer. A cet instant, elle le détestait de profiter ainsi de la situation : il savait qu'elle ne pouvait pas lui échapper (en avait-elle même envie, au fond ?) et semblait bien décider à jouer un peu avec elle. Pas grand chose, juste de quoi obtenir ce qu'il voulait. Bien qu'une part d'elle attendait de savoir quelle allait être la suite des opérations, elle se jurait de tout faire pour rester le plus indifférente possible. C'était son compter sur la détermination de Kotaro : celui-ci commença à l'embrasser doucement dans le cou. Si elle n'avait pas été si déterminée, Aneko aurait cédé sans hésitation. Malgré tout, elle sentit un frisson de plaisir la parcourir et surtout, comble de rage pour la jeune fille, elle soupirait doucement alors que l'excitation montait en elle. Elle alla même jusqu'à fermer les yeux pour profiter un peu plus de la douce torture de Kotaro, se détendant peu à peu. C'est alors que la voix du jeune homme vint souffler à son oreille. Décidément, il avait le chic pour briser les bonnes choses ! Mais, encore sonnée elle ne put s'empêcher d'esquisser un sourire et dit doucement :

Tu sais que tout ce que je fais est important...

Kotaro cessa assez rapidement son petit jeu et Aneko devait avouer qu'elle en était plutôt déçue. Il relâcha son étreinte de manière à ce qu'elle puisse s'en défaire. Ceci fut comme un brusque retour pour elle à la réalité. Qu'est-ce qu'elle faisait là ?! Elle fronça légèrement les sourcils et s'avança d'un pas puis se tourna vers lui. Sur un ton de reproches, Aneko soupira en murmurant pour elle-même :

Tu vois, c'est ça ton problème, tu ne fais les choses qu'à moitié...

Maintenant, elle était libre de partir alors, qu'est-ce qu'elle attendait pour ficher le camp le plus rapidement possible ?! Pourquoi restait-elle là, à le fixer ? Elle tourna la tête et s'avança vers une machine à laver pour y poser son panier à linge s'adosser contre la dite machine. Elle croisa les bras et dit :

Très bien, je vais rester le temps que cette machine soit finie. Mais, n'espère pas obtenir ce que tu veux !

Elle était sérieuse. Enfin, si elle l'était tant que ça, pourquoi pouvait-on lire un air de défi sur son visage ? Finalement, elle attrapa son livre et l'ouvrit, histoire d'éviter de fixer Kotaro. Ou pire, discuter avec lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotaro Matsuura
Elève ~ Garçon / Fidèle au Hanataba.
avatar

Masculin Nombre de messages : 100
Age : 27
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 16/06/2008

MessageSujet: Re: Engueulade en lingerie...et réconciliation ? [pv Aneko]   Jeu 19 Juin - 20:28

Le moment où elle s'était détachée de lui avait été vécu comme une déchirure. Il s'imaginait déjà vaincu. Mais quel crétin! S'il avait simplement continué comme ça, tout se serait arrangé de lui même par après. Pourquoi est-ce que cette fois ci, il n'avait pas eut envie que tout se règle par une partie de jambes en l'air, d'autant plus qu'en cet instant, il désirait tout autant l'âme d'Aneko que son corps. Les soupirs qu'elle avait poussés auraient dû lui suffirent, et il avait vraiment tout gâché. Pourtant, elle ne semblait plus lui en vouloir tant que ça, sa phrase et son sourire en attestaient. A nouveau cette vision l'émerveillait, rien que ce sourire doux et angélique lui donnait l'impression qu'il pourrait voler, et bien malgré lui, réveillait encore plus son désir. En revanche, il subit la phrase qui suivit à la fois comme un affront, mais le prit aussi comme un encouragement, la jeune fille ne disait jamais rien pour rien. Quand elle lui annonça qu'elle restait, mais qu'ils resteraient clairement éloigné, il sentit néanmoins qu'il l'avait déjà emporté, et la lueur de défi dans l'air de sa moitié fini définitivement de lui donner des bouffée de chaleur. Il s'approcha d'elle, saisit le bouquin et l'envoya valdinguer quelque part sur le sol. S'attendant à des protestations, il savait qu'il n'avait pas plus de deux secondes pour agir: il la prit dans ses bras et l'embrassa. Le premier baiser dura longtemps et fut doux, très doux, mais, ne s'arrêtant pas à un seul, il fut rapidement suivit d'autres, de plus en plus courts et de plus en plus torrides. Leur langue s'entremêlaient et il ne s'arrêtait quelques secondes pour qu'ils reprennent leur souffle. C'est d'ailleurs durant une des ses « pauses », que suffocant, il prit la parole.

« Dans ce cas, ce soir je ne ferais absolument rien à moitié. »

Tandis qu'il continuait à l'embrasser, sa main droite alla se poser sur sa cuisse qu'il se mit à caresser, tout en la rapprochant doucement du bas-ventre d'Aneko, quant à l'autre, elle était encore bien trop occupée à saisir la demoiselle que pour pouvoir se déplacer. Ces caresses éveillaient en lui un désirs encore plus ardent que celui qu'il avait éprouvé quelques instants auparavant, à tel point que son sexe lui en faisait mal. Ne se contenant plus de sa bouche, il se baissa, rendant à son cou les baisers repris tout à l'heure.

Il ne voulait pas énormément parler, mais mettre Aneko dans tout ses états pendant qu'il lui faisait l'amour était un des jeu qu'il affectionnait le plus, et réciproquement d'ailleurs. Il voulait encore la taquiner un peu avant de passer définitivement à l'acte... entre autre pour se rassurer, mais les soupirs qui étaient déjà parvenu à son oreille lui donnait encore plus d'assurance que ce dont il avait besoin. C'est donc sur un ton taquin, mais encore haletant qu'il parla, la sueur lui perlant déjà les tempes.


« Cela vous sied-il mademoiselle? »

Il ne réfléchissait déjà plus trop à l'intérêt d'attendre une réponse et continua là où il s'était arrêté pour parler. Il était sous le charme. Ses cheveux, son odeur, la douceur de ses lèvres de sa peau. Tout ça commençait à être trop pour qu'il en reste là. Il voulu définitivement marquer le coup. Il n'était pas là que pour une partie de jambes en l'air. Il lui susurra à l'oreille.

« Je t'aime. »

Simplement ça, et ça résumait tout sa pensée.


Dernière édition par Kotaro Matsuura le Ven 20 Juin - 13:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aneko Tsukichi
Elève ~ Fille / Fidèle au Hanataba.
avatar

Féminin Nombre de messages : 234
Age : 29
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Engueulade en lingerie...et réconciliation ? [pv Aneko]   Jeu 19 Juin - 21:50

Pourquoi n'était-elle pas partie ? Quelle idiote ! Voilà ce qu'elle se disait en voyant par dessus son livre Kotaro se rapprocher d'elle. Elle pouvait encore s'enfuir en courant, non ? Non, il lui aurait volé ses sous-vêtements cet idiot ! De toute façon, il était déjà trop tard : la jeune homme avait arraché son livre avant de le jeter à l'autre bout de la pièce. Aneko eut juste le temps de froncer les sourcils et de râler :

Hé !

Elle n'eut pas le temps d'en dire plus puisque Kotaro l'avait déjà attrapée. Pourquoi lui avait-elle laissé entendre qu'il avait une ouverture ? De toute manière, il était déjà trop tard : le jeune homme l'embrassait déjà. Aneko tenta de résister mais elle s'avoua rapidement vaincu et se détendit doucement. Au fond, elle en crevait d'envie, c'est tout ! Elle l'embrassait tout en se serrant contre lui. Maintenant que la machine était lancée, ils n'allaient pas s'arrêter, c'était sûr... De toute façon, le corps d'Aneko ordonnait à son esprit de ne pas s'opposer à tout ça et sa petite voix était donc réduite à néant. Elle le regretterait peut-être après, mais tant pis, ce qui importait à présent c'était profiter de ça. Lorsque Kotaro parla, Aneko ne put se retenir de sourire et leva doucement un sourcil en murmurant :

J'attends de voir ça...

Comme si elle avait besoin de dire ça pour l'exciter. La jeune fille sourit et se mit à gémir doucement quand le jeune homme commença à l'embrasser dans le cou. Il savait comment s'y prendre avec elle, c'en était rageant ! Elle passa alors sa main dans les cheveux de Kotaro, ne voulant pas trop en faire, pas tout de suite du moins. A nouveau, elle sourit aux paroles du jeune homme et sourit en se collant contre lui et glissant une main le long de son dos. Un air taquin flânait sur son visage quand elle répondit :

C'est très bien...

Mais, Kotaro ajouta quelque chose qui troubla plutôt Aneko. Elle fronça les sourcils lorsqu'il lui susurra qu'il l'aimait. Les sentiments et elle, c'était pas vraiment ça. Kotaro aurait dû le savoir depuis le temps. C'était d'ailleurs ce qui lui plaisait chez lui, avoir l'impression de ne pas être attachée à lui. Enfin, elle y était bien plus qu'elle ne voulait l'admettre, mais ça, elle ne le lui dirait jamais. Elle ne se l'avouerait pas non plus... Elle le fixait, la bouche légèrement entre ouverte. Sous le choc quoi ! Finalement, elle secoua légèrement la tête avant de sourire d'un air coquin et d'aller l'embrasser en murmurant :

Tais-toi...


Espérant que ceci n'ait pas l'effet d'une douche froide sur Kotaro, elle l'embrassa langoureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotaro Matsuura
Elève ~ Garçon / Fidèle au Hanataba.
avatar

Masculin Nombre de messages : 100
Age : 27
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 16/06/2008

MessageSujet: Re: Engueulade en lingerie...et réconciliation ? [pv Aneko]   Jeu 19 Juin - 22:35

Il était guéri... enfin, guérison est un terme un peu abusif quand on parle d'une déprime causée par quatre jours de séparation, mais en somme, il était guéri. Aneko ne l'avait pas repoussé et s'était prêtée au jeu. Le simple fait que sa main soit dans ses cheveux, qu'elle pose sa main sur son dos, il se sentait enlacé, bien plus pris au piège qu'elle n'avait pu l'être. Le pire, où le mieux? dans tout ça devait probablement être son sourire en face duquel il était complètement désarmé. Chacune de ses mimiques lui donnait plus encore la sensation d'être proche d'elle et le rendait fou de joie, joie d'ailleurs bien difficilement plus exprimable que par ce qu'il était en train de faire maintenant. Il ressentait également à nouveau la complicité qu'ils avaient lorsqu'elle répondit à ses piques, le ton qu'elle employait, l'air et le défi était si habituel dans leur rapport que leur présence le rassurait.

Elle lui avait dit de se taire, et cela l'avait un peu effrayé, mais la frayeur étant suivie directement par un baiser, il avait comprit que la chose n'était pas à prendre mal. Après tout, il la connaissait bien, il savait parfaitement qu'elle faisait sa fierté de ne, soi-disant, pas être attachée à qui que ce soit. Ce genre de chose, il en était conscient, et il n'avait pas besoin qu'elle lui en parle, leurs corps et leur relation parlait à leur place et c'était bien ainsi. C'est en poursuivant leur baiser qu'il murmura doucement, les yeux fermés, l'air apaisé.


« A vos ordres. »

Le moment était donc venu, assuré donc de la coopération de sa partenaire, dont il n'avait pas imaginée une seconde qu'elle ne viendrait pas, de passer à la suite. Il en arrivait à la partie où il était souvent le plus maladroit, mais avec l'expérience, il s'en sortait toujours assez bien. Premièrement, il souleva doucement Aneko et la reposa, assise, sur la machine à laver sur laquelle ils étaient appuyés quelques secondes auparavant (et qui s'avérait avoir plus d'utilité qu'on aurait pu le croire). La première de ses mains cessa de de la retenir par la taille pour soulever le débardeur, l'enlever et l'envoyer promener dans le même coin que le livre et découvrir son torse. Il se débarrassa également assez rapidement, de la même main, du soutient-gorge, (re-)découvrant ainsi la poitrine de sa petite amie. Il la connaissait bien et savait parfaitement comment s'y prendre. D'abord il massa ,soupesa, empoigna le sein le plus accessible pour ensuite s'occuper des petits bouts de chair rose qui trônaient à leur sommet. Il cessa d'embrasser le cou d'Aneko pour se diriger vers l'un de ses morceaux de choix, qu'il lécha et mordilla habilement, tandis que sa main s'occupait de celui dont sa bouche ne pouvait pas s'occuper. Pendant ce temps là, son autre main quitta progressivement la cuisse de la jeune fille et commença à déboutonner doucement le short...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aneko Tsukichi
Elève ~ Fille / Fidèle au Hanataba.
avatar

Féminin Nombre de messages : 234
Age : 29
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Engueulade en lingerie...et réconciliation ? [pv Aneko]   Ven 20 Juin - 0:00

[Ah tu réponds vite à celui-là, il t'inspire]


L'attitude d'Aneko sembla avoir refroidi quelque peu Kotaro. Ce serait bête d'avoir tout gâché pour si peu. Enfin, après tout, ça aurait été de sa faute à lui. Elle afficha un sourire satisfait quand elle l'entendit dire "A vos ordres". Elle n'était pas spécialement dominatrice mais ou quelque chose du même genre mais entendre ceci à cet instant et de la part de Kotaro lui plaisait. Elle le sentit alors la soulever pour l'asseoir sur la machine à laver. Heureusement que la jeune fille n'était pas vraiment lourde. Il l'avait déjà emmené dans des endroits moins sordides et plus confortables mais après tout. En plus, c'était assez excitant, il fallait l'avouer. Aneko fixait le jeune homme d'un air assez coquin avant qu'il n'aille lui retirer son débardeur, puis le jeter à travers la pièce. A croire que ça l'amusait ! Un frisson d'excitation la parcourut lorsqu'il défit son soutien gorge : elle attendait avidement la suite. Tout en l'embrassant toujours dans le cou, il commença à s'occuper de sa poitrine. La jeune fille se mordilla la lèvre en fermant les yeux. A nouveau, elle soupirait, sa respiration devenant haletante et son corps était à présent parcouru de frisson. Mais, Kotaro ne comptait pas s'arrêter là (encore heureux ! XD) et il commença à s'occuper de sa poitrine avec sa bouche, au plus grand plaisir de la jeune fille qui laissa échapper un gémissement tout en serrant le garçon contre elle. Aneko caressa le dos du jeune homme avant de passer ses mains sur son ventre pour caresser doucement ses abdominaux sous son tee-shirt. En sentant son partenaire approcher de son short pour le lui retirer, elle ne put réfréner un sourire : il était pressé on aurait dit. Tant mieux, elle aussi. Elle avait désespérément envie de lui et c'est pour ça qu'elle commença à descendre ses mains vers son pantalon. Une idée lui traversa soudain l'esprit et elle caressa le visage de Kotaro pour le lui relever doucement. Un sourire aux lèvres, elle lui demanda :

Qu'est-ce que tu fais si quelqu'un entre ?

La question était tout de même légitime et ça aurait pu être gênant, ou amusant aussi. Elle ne savait pas trop. Approchant son visage du sien, elle l'embrassa à nouveau langoureusement, histoire de lui laisser le temps d'y penser (tu parles !) avant de lui mordiller doucement la lèvre inférieure. Elle glissa sur la machine pour se rapprocher de lui avant de passer ses jambes autour de ses hanches, histoire d'être bien contre lui alors qu'elle ouvrait doucement son pantalon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotaro Matsuura
Elève ~ Garçon / Fidèle au Hanataba.
avatar

Masculin Nombre de messages : 100
Age : 27
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 16/06/2008

MessageSujet: Re: Engueulade en lingerie...et réconciliation ? [pv Aneko]   Ven 20 Juin - 0:36

Les femmes avait quand même l'art de savoir parfois poser des colles... Voilà donc environ cinq minutes qu'il s'attardait et s'appliquait à effectuer les meilleurs préliminaires possibles dans son état d'excitation, et c'est à ce moment qu'elle lui demandait que faire si quelqu'un entrait... lui, il pensait à ce moment là combien il aimait qu'elle le serre à ce point contre elle, combien chacun des ses gémissements et ses frissons le rendait fou, lui donnant envie de lui en procurer bien plus encore, où bien encore à ses mains qui le caressaient et prenaient une direction on ne peut plus explicite... Toujours est-il donc, qu'il se devait de répondre à cette question, posée sur le ton malicieux qu'Aneko pouvait prendre parfois, d'autant plus que la caresse qui l'avait emmené en face de son visage était un payement bien plus qu 'acceptable pour qu'il y songe, et le baiser qui suivi l'endettait définitivement... Tandis donc que la jeune fille l'enserrait encore un peu plus, et qu'il s'afférait désormais à lui enlever son short , tâche dont il s'acquitta dans un temps record, et qui lui arracha un gloussement devant la vue qui se présentait devant lui et le mettait définitivement dans un état d'excitation assez hors du commun... mais d'abord, la réponse...qu'il prononça entre deux halètement.

« Et bien... je lui dirais que les vêtements étant déjà en train d'être lavé, j'ai eu l'idée de te nettoyer de fond en comble et de la manière la plus agréable possible... après tout, une laverie c'est bien une pièce qui sert à ça. »

Il était un peu presser par son état, mais il l'avait dit, il ne ferait pas les chose à moitié, d'autant plus qu 'Aneko semblait être dans le même état que lui. Il voulait la faire patienter, se faire un peu prier, histoire de se faire rembourser les quatre jours de solitude. Il retira son t-shirt, jugeant qu'il n'en avait plus vraiment besoin, et fini de dénuder sa moitié. Finalement... ça allait être dur de se faire prier longtemps... il descendit doucement la tête, repassant par la nuque et les seins, embrassant son ventre et se dirigeant vers son sexe... qu'il esquiva au dernier moment pour aller lécher l'intérieur de la jambe droite qu'il avait préalablement écartées. Il fit ainsi le tour de la jambe, dans le seul but de faire patienter la jeune fille, puis se redirigea enfin vers sa fleur à qui il fit profiter son jeu de langue. Les frissons... non, les tremblements qu'il ressentit à travers la corps d'Aneko juste après son « arrivée » lui prouva que se faire attendre avait parfois du bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aneko Tsukichi
Elève ~ Fille / Fidèle au Hanataba.
avatar

Féminin Nombre de messages : 234
Age : 29
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Engueulade en lingerie...et réconciliation ? [pv Aneko]   Ven 20 Juin - 1:42

Sa question semblait avoir déstabilisé le jeune homme. Aneko sourit tout en l'embrassant à pleine bouche mais en même temps, cette question lui trottait par la tête. Après tout, n'importe qui pouvait entrer, surtout qu'ils commençaient à être bruyants... Kotaro lui retira alors son short et sa réaction fit rire la jeune fille : comme si c'était la première fois qu'il voyait ça ! Enfin, au moins, ça prouvait qu'il ne s'en lassait pas, non ? Elle espérait du moins, sinon ça aurait été vexant tout de même ! Après s'être délassé de la vue (mais pas trop quand même), il daigna lui répondre. En même temps, sa question n'était pas des plus aisées, alors il était normal qu'il doive réfléchir quand même ! Elle sourit à sa réponse et se mordit légèrement la lèvre d'un air coquin avant de hausser légèrement les épaules. De toute manière, elle s'en fichait bien de ce qui pourrait bien se passer. Son intérêt ne dépassait les cinq secondes suivant l'instant présent : elle voulait Kotaro, tout simplement. Et vite. Mais, le jeune homme avait l'intention de prendre son temps, à croire qu'il s'amusait à la rendre folle à force ! Elle le regarda d'un air intéressé ôter son tee-shirt avant qu'il ne la déshabille complètement. Bien, maintenant les choses sérieuses allaient commencer. Elle souffla doucement sous les baisers que le jeune homme lui fit sur le corps tout en remarquant que celui-ci descendait vers la partie la plus intime de son anatomie. Elle ne pensait pas à cela quand elle parlait de choses sérieuses mais ce qu'il avait visiblement l'intention de faire était loin de lui déplaire. C'est avec un frisson d'excitation qu'elle le regarda faire avant de fermer doucement les yeux sous le plaisir qu'elle ressentait lorsqu'il commença à lui lécher l'intérieur de sa jambe. A mesure qu'il remontait vers son intimité, la respiration de la jeune fille s'accélérait et elle avait l'impression que son corps commençait à la brûler. Dès qu'il atteignit l'endroit visé avec sa langue, Aneko peina à retenir un gémissement et rejeta légèrement sa tête en arrière. Décidément, Kotaro avait décidé de se faire pardonner bien comme il fallait. Au grand bonheur de la jeune fille me direz-vous. Ne pouvant faire grand chose d'autre que se laisser faire justement, Aneko gémissait doucement sous les soins de Kotaro alors que son corps était parcouru par des frissons de plus en plus forts. Elle se cambrait doucement quand le plaisir était trop fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotaro Matsuura
Elève ~ Garçon / Fidèle au Hanataba.
avatar

Masculin Nombre de messages : 100
Age : 27
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 16/06/2008

MessageSujet: Re: Engueulade en lingerie...et réconciliation ? [pv Aneko]   Ven 20 Juin - 2:21

Il n'en pouvait plus, il ne pouvait pas patienter plus longtemps. Tous ces préliminaires l'avaient amené devant un seuil critique qu'il ne pouvait désormais plus que franchir. De plus, il pensait avoir accomplis avec brio cette partie de la nuit, quoique... il ne pensait plus vraiment en fait, les gémissements d'Aneko accaparaient toute son attention, et c'est avec un regard coquin, légèrement pervers qu'il admirait le visage de la jeune fille soumis aux effet du plaisir. Il continua son action pendant un long moment, profitant au maximum des légers soubresauts qu'effectuait ce corps désormais brulant, puis il s'arrêta progressivement, diminuant doucement l'intensité, la régularité. Il se débarrassa du reste de ses vêtements, plus gênant qu'autre chose. En général, c'était le moment où il se sentait le plus ridicule, mais cette fois il était déjà tellement loin dans les affres du désir qu'il n'y pensait même plus. Il embrassa à nouveau Aneko, et la pénétra au même moment, profitant de la surprise... qui n'avait plus rien d'une surprise mais bon... Il l'étreignait bien plus que tout à l'heure, la soulevant légèrement pour qu'elle reste en contact avec son corps entier, et s'appuyait de l'autre main sur le mur. Chaque coup de rein lui arrachait un soupir d'extase et la sueur perlait désormais l'entièreté de son corps. Il profitait de cet instant comme jamais, ayant et s' ayant fait patienter pendant bien plus de temps qu'il n'en avait coutume, et les baisers qu'ils continuaient à s'échanger lui semblait plus merveilleux encore que d'habitude. A ce train là, il allait s'éloigner plus souvent... ou bien il allait surtout bien se souvenir de cette soirée. Il se sentait déjà au bout de son plaisir mais se refusait à y céder, c'était encore trop peu, trop court. Il ne voulait pas lâcher ce corps brûlant, qui se courbait sous lui, pas tant qu'il ne lui aurait pas apporter autant de plaisir qu'il n'en avait reçu. Il faisait son possible, variant peu les positions à cause de l'espace étriqué, mais se retenant le plus qu'il était capable, mais toutes les bonnes choses ont une fin. Profitant d'un moment où sa moitié s'était tendue comme un arc, il s'arrêta le temps de prononcer, haletant et en sueur.

« Aneko... J'en peux plus... »

Quelque soit la suite, il se plierait à ses ordres, qu'elle lui demande de continuer, il continuerait, mais si elle se trouvait au même stade que lui, il se libérerait.

[HRP:tain... c'est quand même dur de rester soft en décrivant ce genre de scène...(par contre c'est une expérience appréciable ^^)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aneko Tsukichi
Elève ~ Fille / Fidèle au Hanataba.
avatar

Féminin Nombre de messages : 234
Age : 29
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Engueulade en lingerie...et réconciliation ? [pv Aneko]   Ven 20 Juin - 19:54

[XD Surtout pour un jeune homme de 17 ans en pleine forme ? Rolling Eyes ]


La température de son corps montait au fur et à mesure que Kotaro s'occupait d'elle. On aurait dit que la seule chose qu'elle était capable de faire se résumer à gémir et frémir. Elle se cambrait même sous le plaisir et aurait bien voulu se coucher, malheureusement, ils étaient un peu à l'étroit ici. A défaut de mieux ils s'en contentaient tout de même. La jeune fille fermait les yeux sous le plaisir et regardait parfois l'homme qui lui procurait tant de bien-être. Kotaro prenait son temps et cela n'était pas pour déplaire à Aneko. Néanmoins, il réduisit le rythme peu à peu ce qui calma doucement la jeune fille. Ou plutôt lui rappela qu'elle avait envie d'autre chose, de bien plus. Elle avait l'impression d'avoir l'esprit un peu embrouillé et regarda d'un air intéressé le jeune homme retirer ses derniers vêtements. Visiblement, il semblait tout aussi pressé qu'elle de passer à l'acte. Tant mieux. Il l'embrassa tout en la rapprochant de lui. Collée contre lui ainsi, elle avait terriblement envie de lui, heureusement, elle n'eut pas à patienter longtemps puisqu'elle sentit avec soulagement le jeune homme entrer en elle. Elle ne put retenir un doux gémissement : elle avait une telle envie de lui. Pourquoi donc ? Cela ne faisait que quatre jours. Ils avaient connu pire, séparés pendant des semaines parfois. Bon, il est vrai que tous les deux n'attendaient pas sagement l'autre alors que là, ils n'avaient pas eu le temps d'avoir d'autres conquêtes... Mais, la question n'était pas là. Elle ne put s'empêcher de lui sourire légèrement tout en gémissant. Elle passa ses jambes autour de ses cuisses pour être encore plus proche de lui. Il lui semblait que le plaisir montait en elle à chaque coup de reins de Kotaro. Toute brûlante et haletante, la jeune fille sourit aux paroles du jeune homme et répondit dans un souffle à son oreille :

Alors... vas-y...

Elle avait décidé d'être gentille avec lui, il avait bien bossé aujourd'hui après tout (XD). Suite à cela, elle alla mordre doucement son cou.


Dernière édition par Aneko Tsukichi le Sam 21 Juin - 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotaro Matsuura
Elève ~ Garçon / Fidèle au Hanataba.
avatar

Masculin Nombre de messages : 100
Age : 27
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 16/06/2008

MessageSujet: Re: Engueulade en lingerie...et réconciliation ? [pv Aneko]   Ven 20 Juin - 21:10

[Parfaitement, on imagine pas la difficulté d'écrire en se laissant... heuuuu, sans se laisser aller à ses fantasmes ^^' ]

L'esprit de Kotaro était a peu près dans le même état de fonctionnement que son corps, bien trop brulant que pour que quoi que ce soit marche encore parfaitement sans que l'instinct et le désir ne s'en mêlent. Ce qui l'aidait encore moins, c'étaient les gémissement que poussait Aneko et qui venait ajouter encore un pilier à sa folie. Dès qu'il en eut la permission, il commença à se remettre en route. Plus que le mordillement de son cou, il voulait entendre la jeune fille crier de plaisir, qu'elle s'accroche à lui et se cambre à la fois sous l'impulsion de celui-ci. Tout à la fois, il voulait sa propre jouissance, mais ne la voulait pas seul. Il s'appliquait, résistant encore le plus possible mais on ne peut pas toujours tout réussir comme on le veut, et d'un dernier coup de rein qui le fit trembler, qui lui arracha un râle, il vécu l'extase et le cri qu' Aneko poussa lui indiqua qu'il n'était pas le seul.

C'était fini. C'était fini et pourtant, il restait encore en elle, il rester encore collé à ce corps si chaud qu'il étreignait. Il l'embrassait encore, à nouveau doucement comme les premiers baisers qu'ils avaient échangé. Le désir était toujours là, mais plus difus, comme cacher derrière un nuage de brume. Il était satisfait et heureux, le manque était comblé.
________________________________________________

Ils s'étaient rhabillés bien qu'après être restés longtemps enlacés vu combien il ne voulait pas la lâcher.Maintenant, ils étaient simplement assis sur le sol, elle sur ses genoux tandis qu'il la tenait encore dans ses bras. Un sourire sur le visage tandis qu'il se contentait désormais de simple baisers, plus chastes dans le cou. C'est à ce moment que le lavoir sonna la fin du nettoyage. Cependant, il ne voulait pas partir, pas encore, il ne voulait pas retourner seul dans sa chambre maintenant, pas encore. Il déplaça une mèche de cheveux, trempée de sueur, et prononça en murmurant.


« Je te raccompagne dans ta chambre? »

Ca sonnait comme une question, mais ça n'en était pas une... Il l'avait dit, il ne ferait pas les chose à moitié... et le premier round venait à peine de se terminer.

[Désengagé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aneko Tsukichi
Elève ~ Fille / Fidèle au Hanataba.
avatar

Féminin Nombre de messages : 234
Age : 29
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Engueulade en lingerie...et réconciliation ? [pv Aneko]   Sam 21 Juin - 15:56

Même si elle lui avait donné "l'autorisation" de finir leur étreinte, Kotaro semblait en vouloir plus et déployait tous ses efforts pour poursuivre encore. Elle laissa son cou tranquille, plus parce qu'elle était trop occupée à gémir de plus en plus fort que par réel choix, mais restait toujours contre lui. Il lui coûtait bien trop de bouger plus que nécessaire d'ailleurs. Elle sentait le plaisir envahir peu à peu les moindres recoins de son corps et, vu l'attitude du jeune homme, il devait en être de même pour lui. Finalement, ce fut le dernier coup de reins de Kotaro qui la combla définitivement et elle ne put retenir un cri tout en se cambrant et rejetant sa tête en arrière. Elle le regarda alors, encore essoufflée et se laissa aller contre lui tandis qu'il l'embrassait. Aneko voulait qu'il soit tendre avec lui, en fait, c'est sûrement ce qu'elle préférait, l'après, rester ainsi contre lui, sans rien dire. Leurs corps étaient en sueur et elle pouvait sentir le coeur de Kotaro battre à tout rompre, ce qui la fit doucement sourire. Ils restèrent ainsi un moment avant de se lâcher pour aller se rhabiller. Kotaro s'était amusé à en lancer un peu partout ce qui fit que la jeune fille peina pour retrouver tous ses vêtements ! Mais, après tout, ça amusait le garçon qui avait l'air satisfait de cela.

Une fois rhabillés, Kotaro s'assit par terre et entraîna Aneko avec lui afin qu'elle s'assoit sur ses genoux. Elle souriait doucement sous ses baisers, qui restaient doux et ne cherchaient plus à faire monter le désir en elle. Elle se sentait comme apaisée, sereine et ne cherchait plus à fuir Kotaro. C'était toujours ainsi, jusqu'à la prochaine dispute. En fait, il semblait que la seule chose qui les maintenait ensemble était le seul fait de faire l'amour. C'était plutôt ironique, mais bon, Aneko était ainsi en fait. La machine finit par s'arrêter et elle se releva pour sortir ses vêtements humides. Elle pensait rentrer et retourner prendre une douche : à présent qu'elle ne rageait plus contre Kotaro, elle se sentait fatiguée et elle détestait sentir son corps collant de sueur. Mais, alors qu'elle pensait cela, elle sentit le jeune homme murmurait à son oreille :

"Je te raccompagne dans ta chambre ?"

Aneko tourna la tête vers lui avec un léger sourire. Après un moment, elle haussa les épaules en disant doucement :

"Comme si j'avais le choix..."

Ils quittèrent la laverie sans rien dire de plus. Que lui réservait encore ce cher Kotaro ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Engueulade en lingerie...et réconciliation ? [pv Aneko]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Engueulade en lingerie...et réconciliation ? [pv Aneko]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le facteur accro à la lingerie féminine...
» Voila la femme que McCain veut comme vice-presidente
» Une toute petite engueulade~[Prio Sunshine]
» Lingerie football league
» Une bonne engueulade pour continuer la journée...[Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Room 303 / Bokuseki :: Lycée Bokuseki. :: Laverie-
Sauter vers: