AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le temps des révélations [Haru]

Aller en bas 
AuteurMessage
Yuki Sakko
Elève ~ Garçon / Surveillant de la salle 303.
avatar

Féminin Nombre de messages : 323
Age : 28
Age du personnage : 17 ans
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Le temps des révélations [Haru]   Mar 22 Avr - 5:30

Pour en revenir aux derniers événements à ce jour, il faut revenir quelques minutes en arrière. Enfin, plus exactement au moment ou Yuki Sakko se retrouvait devant son amant, ce même garçon qui ne voulait apparemment rien savoir de lui. Mais encore, la rencontre devenait de plus en plus intéressante étant donné qu'il lui avait demandé de venir le voir devant plusieurs personnes! Heureusement qu'il avait réussit à vaincre sa peur parce que sinon il n'aurait jamais osé! Tout ça pour dire qu'il lui avait fallut bien du courage pour affronter comme ça son cadet... Vraiment parfois on pouvait le trouver pathétique... S'abaisser comme ça et totalement devant un mec plus vieux, mais vous savez quoi? Il s'en fichait royalement, il l'aimait et c'était tout ce qui comptait pour lui! Bon, trêve de bavardage, le fait est que le blondinet attendait nerveusement le verdict de son amour. Il espérait tant qu'il le suive, c'était au moins ça! Il voulait avoir la chance de s'expliquer, et pas comme la dernière fois... Il voulais faire mieux, s'exprimer sincèrement et surtout avec tout son coeur!

Bref, alors que le petit ange commençait à perdre confiance, et surtout avec l'aide de tous ses amis qui partaient l'un après l'autre, Haru se résigna enfin à le suivre. Voilà! Bon c'était déjà ça de gagner. Maintenant il ne fallait pas qu'il s'en aille, il ne le laisserait partir pour rien au monde, non certainement pas avant de lui avoir parlé. C'est donc pourquoi se fichant totalement des regards portés sur lui, qu'il lui empoignant la main. Fortement, mais pas avec violence, il parcouru les plusieurs mètres les séparants de la chambre numéro 6, la sienne. Il savait que ce n'était peut-être pas un bonne idée se remémorant très bien des derniers événements qui c'étaient passés dans la chambre du cadet, mais il voulait être seul pour lui faire sa déclaration. Et bon, il fallait avouer que se faire rejeter en public n'était pas non plus une très bonne idée...Voilà qui était fait, les deux garons se retrouvait maintenant dans la pénombre de la chambre, Yuki ayant tiré les rideaux. Haru était toujours debout, tout près de la porte quand Yuki s'élança d'un voix qu'il voulait rassurante:


_Bon, je t'emmènes dans ma chambre mais ne t'inquiètes pas, je ne tenterai rien. Il soupira de lui-même, son ton tremblant l'exaspérant au plus haut point. Il avait un sourire forcé sur son visage et fit signe à son cadet d'aller s'asseoir. Et oui, ses gestes rappelant vraiment la dernière fois... Mais il ne fallait surtout pas penser à ça, et c'est pourquoi il attendit sagement que le blondinet veulent bien prendre siège avant de s'avancer ver lui et de s'agenouiller devant lui. On aurait dit qu'à cette distance toute nervosité était envolée et tout ce qui comptait c'était l'amour qu'il éprouvait pour lui... C'est donc avec un regard amoureux qu'il s'élança doucement: _Je sais que tu ne m'aime pas... Mais moi je m'en fiche ... Tout ce dont j'ai besoin, c'est toi ... et de personne d'autre ... laisse moi t'appartenir... Je t'aime. Voilà, maintenant c'était fait, il ne pouvait plus revenir en arrière et c'était tant mieux. Au moins il c'était dévoilé, et par l'occasion avait vidé de tous secrets. Si jamais il se faisait rejetté il avait au moins té entièrement sincère avec ses sentiments...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Konoe
Membre du Hanataba ~ Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 364
Age : 26
Age du personnage : 15 ans.
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Le temps des révélations [Haru]   Jeu 1 Mai - 18:31

    [ MON YUKI ]

    Sans un mot de plus, Haru se mit en marche serrant Puzzy contre sa poitrine où son cœur y battait fort. L'angoisse et le stress montaient en lui, sans qu'il puisse se contrôler il sentait ses doigts trembler contre son animal en peluche. Son aîné lui tenait fermement l'avant-bras sûrement pour éviter toute fuite. Ses joues quant à elles étaient sûrement rouge de honte. Heureusement la technique du "je-marche-la-tête-baissée" marchait toujours, ses mèches de cheveux blondes cachait ses rougeurs embarrassantes. Les yeux fixés au sol, et avançant d'un pas rapide afin d'éviter tout contact visuel avec les autres élèves, il avait du mal à tenir la cadence de Yuki et souvent c'était lui qui le trainait >.< Les deux parcoururent une centaine de mètres -escaliers compris- et se retrouvèrent à l'étage des dortoirs. Etonnant d'ailleurs, que personne, à cette heure ci monte la garde, car en effet, il était strictement interdit aux élèves de regagner leur chambre avant 19heures.



    < THINKS > Les dortoirs ? °w° Pourquoi est ce qu'il m'emmène là ? S'il s'imagine que "ça" va se reproduire, il se met le doigt dans l'œil, et bien profond ! è.é



    Les deux garçons, ou plutôt Haru tiré par Yuki, entrèrent dans une des chambres. C'était une pièce vaste, lumineuse, meublée de la même façon que sa propre chambre, mais sensiblement plus petite. Mais le côté "lumineux" ne dura pas longtemps, puisqu'à peine la porte fermée, Yuki tira les épais rideaux et les deux adolescents se retrouvèrent dans un noir quasi total. Haru arrivait quand même à distinguer la silhouette du surveillant, mais ne pouvait deviner ses gestes à l'avance ni voir son visage. Seul un rayon de lumière éclairait une partie du lit. L'appréhension devenait de plus en plus importante chez le jeune étudiant qui tenait de plus en plus fermement sa peluche.



    < YUKI > Bon, je t'emmènes dans ma chambre mais ne t'inquiète pas, je ne tenterai rien.



    Haru avala sa salive, puis obéissant au mouvement de tête de son aîné il alla s'assoir sur le bord de son lit. Ses paroles se voulaient rassurantes mais ... un lit ? M'enfin, le jeune garçon s'installa sans réfléchir davantage. Il finit par lâcher sa peluche, lui donna un baiser et la posa à côté de lui. Drôle d'habitude me diriez vous ? C'était en quelques sortes son rituel porte-chance, stupide non ?! Il tourna ensuite les yeux vers l'ombre plus foncée qui se tenait au milieu de la pièce et qui avançait doucement vers lui. Depuis leur dispute, Haru et Yuki ne s'étaient pas reparlé, le jeune garçon n'était même pas sûr d'avoir échanger une seule fois un regard avec lui, bref une profonde fosse s'était creusée entre eux, trou que Yuki essayerait sûrement de reboucher à la pelleteuse. Et c'est ce qu'il faisait ! Il venait de se mettre à genou devant Haru, et à présent le jeune membre du Hanataba pouvait reconnaître les traits fins de son camarade. Immédiatement il baissa les yeux.



    < YUKI > Je sais que tu ne m'aime pas... Mais moi je m'en fiche ... Tout ce dont j'ai besoin, c'est toi ... et de personne d'autre ... laisse moi t'appartenir... Je t'aime.



    Il fallut un long moment à Haru pour oser lever la tête vers le surveillant, il essayait d'adopter une tenue décontractée mais ses mains tremblaient comme jamais. Les yeux fermés et les sourcils froncés, il regardait ses genoux à défaut du visage de Yuki.



    < HARU > Qu'est ce que tu veux dire ?



    Des explications supplémentaires ! Décidément Haru pouvait se montrer cruel, même si pour une fois ce n'était pas fait exprès. Il ne comprenait pas où Yuki voulait en venir. " Laisse moi t'appartenir " Quoi ? Il voulait devenir son chien, son serviteur, son ami ? Faut avouer que le jeune garçon n'avait pas était très explicite ...

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Sakko
Elève ~ Garçon / Surveillant de la salle 303.
avatar

Féminin Nombre de messages : 323
Age : 28
Age du personnage : 17 ans
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Le temps des révélations [Haru]   Jeu 1 Mai - 20:41

Dingue comment une personne pouvait changée lorsqu'elle était avec celle qu'elle aimait. Vraiment étrange surtout du point de vu de Yuki qui ne s'attardait pas plus qu'il ne le fallait à un mec habituellement. Bon il y avait un peu de mensonge là-dedans car avouons-le lorsque Yuki voulait quelqu'un il ferait tout pour l'Avoir. Mais avec Haur c'était différent. Tout ce qu'il essayait d'entreprendre avec lui était uniquement dût à l'amour qu'il lui apportait. Certes il voulait l'avoir, mais il savait que cette idée était impossible pour son cadet qui avait une forte envie d'indépendance. Du moins, c'était ce que le blondinet pensait vu qu'il n'avait pas vraiment l'air tenté par le surveillant qui représentait d'habitude un objet de quelconque vénération. Bon, Yuki à côté d'Haru il se faisait déjà battre à plate couture mais il voulait néanmoins essayer. Il voulait essayer de laisser aller ses anciens comportements qu'il avait si l'habitude de contenir avec ses anciens amants pour faire tout ce que lui voulait. Et dans un sens la soumission avait toujours eu un côté plutôt attirant et c'était même pour une de ses raisons qu'il avait l'habitude de jouer le soumis dans els couples. Car oui, jouer était un grand mot il avait un esprit asses enclin aux plans de domination et avec son visage d'ange les gens n'avait jamais l'impression de se faire berner. Et encore là il voulait tout sauf berner son petit ange car il savait que ça ne fonctionnerait pas. Yuki était perdu et avait plutôt choisi la carte de ses sincères sentiments plutôt que d'écouter sa tête. Il laissait donc tomber toutes ses précédentes barrières pour une seule et unique personne.

Bref, tout cela pour dire que le surveillant attendait avec impatience les prochains mots qui sortiraient de la bouche du plus jeune. Seraient-ils négatifs ou positifs? Jamais Yuki ne pouvait le dire tant son cadet représentait une immense source de mystère. Je vous dis, l'amour rend les personnes qui le vivent plus fous que jamais et il était dans cet état. Qu'est-ce qu'il pouvait faire pour que son cadet daigne au moins s'intéresser à lui?! Toute cette torture lui faisait mal, elle lui pourrissait l'intérieur. La réponse tardant à répondre le blondinet avait décidé lui aussi de porter son regard sur les petits genoux de son amour. Il n'arrivait pas à soutenir son regard avec tant de questions qui lui trottait dans la tête. Mais enfin, la voix si particulière et douce d'Haru résonnait dans la chambre de Yuki:



Qu'est ce que tu veux dire ?


Yuki fronça les sourcils, il s'attendait à tout sauf recevoir cette question. Il aurait peut-être préféré rien entendre du tout que de demandé une explication plus claire qu'il avait fourni auparavant. Que pouvait-il dire pour ne pas qu'il prenne peur et qu'il le laisse seul encore une fois? Ouvait-il lui dire qu'il voulait être son jouet, sans que nécessairement l'aime en retour? Vraiment il était aussi perdu que le blondinet à présent. Ses mains étaient maintenant occupés à caresser les genoux de son cadet sans vraiment s'en apercevoir. Il était tellement absorbé par sa question qu'il n'arrivait même plus à se contrôler. Mais bon de petites caresses sur les genoux ça n'a jamais tué personne. Enfin, peut-être... Peut importe... Vraiment qu'allait-il lui dire? Il devait encore une fois peser ses mots comme jamais en préférant l'utilisation du je plutôt que du tu. Oui on apprenait cela en psychologie, alors il devrait peut-être le tester pour une fois dans sa vie!

»_Bon... Je vais essayer d'être plus clair mais je ne garanti rien... Mes sentiments pour toi sont vraiment importants et j'espérais qu'il me soit possible d'être avec toi. Yuki fronça encore plus ses sourcil. Il avait utilisé le tu! Mais c'est difficile aussi! Il serra les dents et remonta son regard vers Haru qui ne semblait toujours pas vouloir le regarder. Écoutes, je sais que c'est étrange mais moi ça ne me dérange pas... Dans le fond on serait comme un esp`ce de couple... Mais pas un ordinaire tu sais. Parce que je connais tes sentiments à mon égard, ou du moins je crois les connaître et ce serait plus un espèce de couple à sens unique... Tu pourrais faire ce que tu veux, mais moi je te serai fidèle et peut importe la situation... Au moins que je puisse te parler... Que je puisse te voir... Rien que ça serait parfait pour moi... Enfin tu comprends mieux? ­

Bon et bien espérons qu'après un si long monologue le cadet allait comprendre qu'Est-ce qu'il voulait lui dire... Parce que sinon vraiment, il ne savait pas comment lui faire comprendre autrement... C'est vrai en plus Haru était un mec super intelligent il devrait au moins comprendre cela, non? ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Konoe
Membre du Hanataba ~ Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 364
Age : 26
Age du personnage : 15 ans.
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Le temps des révélations [Haru]   Dim 4 Mai - 15:48

    Haru était nerveux ne comprenant pas vraiement où voulait en venir son aîné, heureusement celui ci se résigna à être un petit peu plus explicite, même si ça semblait le gêner.


    < YUKI > Bon... Je vais essayer d'être plus clair mais je ne garantis rien... Mes sentiments pour toi sont vraiment importants et j'espérais qu'il me soit possible d'être avec toi.


    Le jeune garçon tourna légèrement la tête sur le côté, même si son vis à vis semblait vouloir le regarder de face. Il poussa un long soupir, mais toutefois discret, il commençait à voir où voulait en venir Yuki. Une relation basée sur du sexe, et uniquement, sans sentiments ni autre tendresse. Mais ça Haru ne pouvait y céder, il n'était pas n'importe qui après tout, le plus jeune de la famille Konoe !


    < YUKI > Écoute, je sais que c'est étrange mais moi ça ne me dérange pas... Dans le fond on serait comme un espèce de couple... Mais pas un ordinaire tu sais. Parce que je connais tes sentiments à mon égard, ou du moins je crois les connaître et ce serait plus un espèce de couple à sens unique... Tu pourrais faire ce que tu veux, mais moi je te serai fidèle et peu importe la situation... Au moins que je puisse te parler... Que je puisse te voir... Rien que ça serait parfait pour moi... Enfin tu comprends mieux ? ­


    Une relation à sens unique ? Yuki se foutait d'être abuser ? Il savait que Haru ne ressentait rien pour lui et pourtant il se soumettait complètement ? Complètement dingue, c'est ce que ce disait Haru à ce moment là, il ne pouvait pas accepter sa proposition, non, c'était inhumain. Le jeune garçon se décida alors à regarder son vis à vis dans les yeux, celui ci semblait sincère, et à dix milles lieux de plaisanter. Il était vraiment sérieux alors ? Le jeune garçon soupira, qu'est ce qu'il vouait au fond, avec Yuki il avait l'opportunité d'avoir le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la crémière, et pourtant il trouvait le moyen de se plaindre. Une relation stable ? Il n'en voulait pas ? Une relation physique ? Non plus. Yuki serait même sûrement prêt à garder leurs liens secrets, mais Haru lui n'était pas prêt. Il s'accrochait encore à la dernière personne qui voudrait de lui un jour, Mozuke. Etait-il pour lui un simple prétexte pour ne pas s'engager avec quelqu'un ? Ne pas franchir le pas. si Yuki avait était une fille, ça aurait été sûrement plus simple ....


    < HARU > Yuki, je peux pas accepter ... Ce serait te prendre pour mon jouet, et j'ai pas envie de te faire souffrir ... Ca ne se fait pas ... Et je ne t'aimes pas je finirai par partir et te laisser. Et puis ... Mozuke ...


    Ah ça faisait longtemps qu'il ne l'avait pas dit ce mot ! C'est simple, l'excuse préférée de Haru était son leader, en effet il représentait l'autorité suprême dans cette école, il pouvait détruite la vie de quelqu'un avec quelques mots et puis, il ne fallait pas oublier que Yuki dépendait directement du Hanataba, il n'oserait jamais s'opposer à l'un de ses membres, au risque de perdre sa place. "J'ai pas envie de te faire souffrir". Vous y avez vraiment cru ? Non sérieusement, Haru se fichait pas mal des sentiments de Yuki, il ne lui apportait pas une affection particulière, il était comme les autres, seuls les membre du Hanataba avait un réelle importance pour le cadet. Mais avouez que cet argument faisait de lui quelqu'un d'adorable, même si au fond, Yuki devait sûrement plus souffrir à cet instant ci. Comme pour s'excuser, le jeune garçon se pencha doucement en avant afin de capturer les lèvres de son camarade pour la dernière fois. Un baiser tout e qu'il y a de plus chaste qui scellerait une fois pour toute cette relation dont il ne voulait pas. Il se recula, se leva puis partit en direction de la porte. Ça avait été bref mais au moins, Haru avait maintenant le sentiment de s'être fait comprendre.

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Sakko
Elève ~ Garçon / Surveillant de la salle 303.
avatar

Féminin Nombre de messages : 323
Age : 28
Age du personnage : 17 ans
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Le temps des révélations [Haru]   Lun 5 Mai - 2:09

[Désolé un peu cours, mais bon pour la fin hein ^^]

Yuki appréhendait déjà la réponse qu'allait lui donner Haru. Il l'aimait tellement qu'il ne pouvait vraiment pas voir que lui ne l'aimait pas du tout. Et en plus, qu'il aimait quelqu'un d'autre! Le coeur battant à sang à l'heure pour Haru il voulait qu'il lui permettre d'être son petit ami. Pourtant ce n'était pas demandé beaucoup non? Il aurait voulu rien qu'un peu de temps avec lui, pour sentir sa chaleur réconfortante... Parce que sincèrement maintenant il ne voyait plus comment il arriverait à devenir joyeux sans lui. Là encore, un truc dérangerait vraiment Yuki lorsqu'il viendrai tà le savoir. Le fait qu'il se gardait uniquement pour Mozuke. Cette façon de vois les choses étaient pour lui totalement impensable, s'accrocher à rien. Bon, Yuki faisait à peu près la même chose avec Haru mais... non ce n'était pas la même chose car au moins il lui demandait s'il voulait et il aurait soit quelque chose en retour ou non... Pourtant il l'aimait... Alors au fond il s'acharnait vraiment sur lui... Il sentait par contre la fin de son attente arriver car il entendit la voix de son chéri résonner dans sa chambre... Mais pour annoncer que tout était fini...


«Yuki, je peux pas accepter ... Ce serait te prendre pour mon jouet, et j'ai pas envie de te faire souffrir ... Ça ne se fait pas ... Et je ne t'aimes pas je finirai par partir et te laisser. Et puis ... Mozuke ...»


Bon ça y était, il fallait d'abord séparer ses paroles en plusieurs parties sinon il n'y arriverait pas. Tout d'accord en une simple première phrase, le cadet avait anéanti tout espoir qui régnait à l'intérieur du garçon. Oui, maintenant il savait que leur historie n'aboutirais jamais et il ne s'acharnerait pas. Il n'aimait pas ça, je le répète, c'est pourtant bien certain qu'il allait garder une immense cicatrice sur son coeur parce qu'il aimait comme un dingue. Ensuite, il disait qu'il ne voulait pas le faire souffrir.... Ça c'était vraiment la pire excuse, enfin aux yeux de Yuki! Pour lui il s'en fichait de souffrir, tant qu'il ne souffrait plus lorsqu'il se retrouvait près de son être aimé. Et bon, le reste n'était pas vraiment important, du moins sauf le dernier mot... Mozuke... Il ne comprenait toujours pas...


Pourquoi il me parle de Mozuke?! Il me détruit et il trouve à parler du chef du Hanataba! J'en ai marre... Je n'ai plus envie de lui parler... Il me fait si mal... Je l'aime tellement... Mais pourquoi ça!?

Le cadet avait posé ses lèvres une dernières fois sur celle du plus vieux en signe d'adieu. Il ne pleurerait pas, oh non surtout pas devant lui. Il ne lui montrerait pas sa faiblesse, il lui en avait déjà montré bien trop! Pourtant il ne repoussa pas son cadet, non il n'aurait jamais osé, il aimait bien trop le goût de ses lèvres sur les siennes! Pourtant il lui faisait tellement mal.... C'est donc avec un visage impassible qu'il regarda son amour s'en aller loin de lui... Quand tout fut terminé, Yuki put refaire comme à il faisait souvent lorsqu'il était seul. Il se coucha en boule dans son lit! >.<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le temps des révélations [Haru]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps des révélations [Haru]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le temps des révélations
» (Avalon) + Le temps des révélations.
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Room 303 / Bokuseki :: Lycée Bokuseki. :: Dortoirs :: Garçons-
Sauter vers: