AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une fin de journée...[privé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kakeru Toya
Membre du Hanataba. //
avatar

Masculin Nombre de messages : 712
Age : 27
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Une fin de journée...[privé]   Mar 8 Avr - 19:15

Une fin de journée...épuisante. Kakeru était tout simplement sur les rotules. En fait, ce n'est pas tant la fin de journée qui l'avait épuisé, c'était le cumule de tous les cours de cette fichue journée et du cours final, la cerise sur le gâteau...cerise qui devait être complètement pourrie! Déjà, il s'était réveillé en retard et était arrivé, après le début des cours, au cours de maintien, où le professeur devait l'avoir pris en grippe. Lui, qui avait l'habitude de se mouvoir avec élégance au court des nombreuses, trop nombreuses, en fait, soirée organisée par son père pour l'exhiber, avait reçu plus de remarques et supporté d'affront qu'un gamin qui ne savait même pas marcher sans faire tomber systématiquement les livres qui étaient en équilibre sur sa tête. Ce genre de situation, il avait l'habitude et n'en prenait jamais ombrage, ça le fatiguait juste... Peut-être était-ce cela qui énervait tant son professeur.

Il était devant la salle 303, d'un geste rapide, il sortit les clés d'une main, tandis que l'autre se précipitait devant sa bouche pour cacher un bâillement qui fût sur le point de lui décrocher la mâchoire. La porte enfin ouverte, il entra. Personne, logique, il était 08h30, même le personnel ne devait pas être encore là. Il se dirigea vers le bar, laissant glisser sa veste le long de son bras sur un sofa. Après une rapide inspection, le frigo livra ses secrets: Vodka, bière, champagne, vins nobles aux côtés de piquettes, un certain nombre de jus de fruit, etc. Il semblait y avoir assez pour préparer un petit quelque chose pour se remonter.

Nouvelle pensée pour les cours. Après maintient, ce fut le tour de la cérémonie de thé. Il en avait toujours mal aux poignets d'avoir tant dû en préparer et sa langue était un peu brulée par les breuvages infectes et trop chauds que lui avaient servi ses camarades de classes. Mais pourquoi toujours lui enfin! Il n'était pas fâché, mais extrêmement las... Et c'est toujours aussi las qu'il se mit à confectionner son cocktail: un Bloody Mary, arrangé à sa sauce. Primo vodka, secundo, jus de tomates, mais bien moins qu' habituellement. Le liquide, au lieu de la couleur rouge sang commune, prenait simplement une teinte rosée. Après cela, vinrent le jus de citron et la goutte de tabasco. Il laissa tomber la sauce worcestershire, rajouta le sel, le poivre et le céleri. Il mélangea, versa le tout dans un verre et bu un grand trait. Il déglutit lentement, laissant le liquide bruler sa gorge, le goût se poser sur sa langue... Après ce moment de plaisir dans le silence de la salle 303, pour l'instant vide, il alla se poser sur le sofa où il avait laissé glisser sa veste. Il s'enfonça profondément dans le fauteuil et c'est à ce moment que la boisson et le confort de sa position le fîrent doucement se relaxer, il somnolait presque, mais dormir dans la salle 303, il n'en était pas question! D'autant plus qu'il avait cru entendre des pas... et que le loquet de la porte se baissait, annonçant probablement l'arrivée d'un nouveau client. Pourtant, il était tôt. Bah, ce n'était pas important. Il aurait encore la paix pendant 30 minutes vu que la porte était fermée...fermée?!


"La porte..."

Il avait oublié de la fermer...


Dernière édition par Kakeru Toya le Jeu 24 Avr - 22:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fujiko Mine
Elève ~ Fille / Fidèle au Hanataba.
avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 23
Age du personnage : 15 ans
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Une fin de journée...[privé]   Mer 23 Avr - 17:51

Le bureau de l'administration n'était pas encore ouvert,étant 8h30 cela était normal,Fujiko décida alors d'aller visiter la pension Bokuseki,elle se balada dans les couloirs,regardant chaque recoin de l'école ancestrale dont elle avant tant entendu parler,elle avança,passa a peu près partout,tout a coup en refaisant le tour elle vit un couloir,avec une porte dérobée,cette porte était la légendaire porte de la salle 303...ouverte,elle regarda l'inscription au dessus de la salle,pas de doute c'était la 303,le salle dans laquelle tout les élèves de Bokuseki revaient d'entrer,elle qui est très curieuse mais elle réfléchissait tout ens e demandant Qui était a l'intérieur ? Et surtout...Pouvait-elle entrer ?? Elle prit son courage a deux mains et frappa...
Elle dit,tout en avalant sa salive:


-Bon...bonjour ! Y'a quelqu'un ? Vous avez laissé la porte ouverte...

Elle eut le temps d'entrevoir l'intérieur de la salle mais elle savait qu'il ne vallait mieux pas entrer dans la salle,mais elle décida tout de même d'attendre que quelqu'un lui réponde... La salle 303 et les membres du Hanataba avaient toujours suscité une grande admiration en elle. Elle était fascinée par ce groupe cette salle,cette école, car même avant on lui en avait déjà parlé,ce qui faisait grandir son admiration pour eux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakeru Toya
Membre du Hanataba. //
avatar

Masculin Nombre de messages : 712
Age : 27
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: re: Une fin de journée...[libre]   Jeu 24 Avr - 20:52

Kakeru s'était relevé, et vif comme l'éclair, avait envoyé son verre sur la table, sans en renverser une goutte, puis avait chargé sur la porte pour la refermer en vitesse. Si un professeur découvrait cette sale, il était dans la pire mouise que le monde entier puisse créer. Il imaginait déjà sa mère en larme s'il se faisait renvoyer...Sa sœur subirait probablement le même sort que lui ainsi qu'un nombre non négligeable d'élève de l'école...l'image de son père lui traversa l'esprit...son corps de vieil homme engoncé dans un kimono brun, son regard qui le méprisait...Oh! non, il n'allait pas donner cette joie à ce vieux fou, il allait régler cette situation vite fait bien fait et tout allait aller dans le meilleur des monde... Déjà, vérifier qui était derrière cette maudite porte. Le jeune Toya s'approcha lentement et n'eut pas longtemps à attendre pour être soulagé. Il entendit une voix:

Citation :
-Bon...bonjour ! Y'a quelqu'un ? Vous avez laissé la porte ouverte...

Voix trop faible, trop petite pour être celle d'un professeur. Une voix de jeune fille intimidée et qui ne risquait pas de lui faire le moindre mal. Son sang cessa de battre ses tempes, son rythme cardiaque redescendit à de teneur normal. Une simple gamine, il avait paniqué à ce point à cause d'un gamine. Franchement, c'était stupide. Maintenant une nouvelle question se posait devant lui:" je suis là ou pas ?". Kakeru n'avait pas vraiment envie d'ouvrir, encore moins avant les heures d'ouvertures, mais il ne savait pas si la fillette qui se tenait derrière la porte avait pu l'apercevoir, auquel cas...Il passerait pour un sinistre individu, ce qui, en plus de son comportement peu loquace, risquait de faire définitivement sombrer sa réputation. Sa logique l'énervait.

**Maudit paternel, toi et ton éducation allez encore me pourrir la vie longtemps ?**

Plus le temps de maugréer. Il ouvrit la porte et pu enfin découvrit celle qui avait troublé son repos: une jeune fille d'à peu prêt 15 ans, blonde aux yeux bleu, et qui semblait vraiment intimidée. Son regard à lui, morne et, en plus, complètement épuisé, n'allait probablement pas aider la jeune fille à se sentir mieux...Bon, nouvelle cliente, même discours... il fallait penser à le changer d'ailleurs. Cependant le temps n'était pas vraiment à la réflexion et Kakeru voulait se contenter du quotidien...quoique... Il entrouvrit définitivement la porte, se pencha légèrement vers l'avant, une mains sur le mur et l'autre sur la porte.

"Que veux-tu? Tu es perdue? Si tu sais où tu es, tu dois connaitre la procédure je suppose..."

Au moins, par rapport à la salle 303, il avait respecté le protocole, et avait ajouté une petite note de "sympathie" pour cette gamine qui semblait complètement déroutée et /ou intimidée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fujiko Mine
Elève ~ Fille / Fidèle au Hanataba.
avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 23
Age du personnage : 15 ans
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Une fin de journée...[privé]   Jeu 24 Avr - 21:13

Fujiko eut peur en voyant la vitesse avec laquelle le jeune homme ouvrit,la porte...
Il était grand élancé,les cheveux foncés,le regard percutant,il avait l'air livide et fatigué elle reconnu évidemment l'énigmatique Kakeru Toya membre d Hanataba âgé de 18 ans,très beau visage se dit-elle,elle n'osait plus ouvrir la bouche,le rouge lui montait aux joues elle décida néamoins de lui répondre avec l'air de rien elle dit en baffouillant:

-Bonjour,en effet je suis nouvelle,je suis au courant de la procédure ne vous en faites pas je ne voulais,pas entrer,je visitais l'école et j'ai vu la porte ouverte,alors je voulais savoir si quelqu'un était dedans,de toute manière j'aurais refermé la porte,Désolée de vous avoir importuné enfin...pardonnez-moi

elle le regarda a nouveau l'air perplexe,il semblait très fatigué cela ne devait pas êtrede tut repos d'être membre du Hanataba,elle s'attendait a recevoir la porte au nez,mais sait-on jamais ?


Dernière édition par Fujiko Mine le Jeu 24 Avr - 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakeru Toya
Membre du Hanataba. //
avatar

Masculin Nombre de messages : 712
Age : 27
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: re: Une fin de journée...[libre]   Jeu 24 Avr - 21:38

Pendant deux secondes, il avait pensé à ce rendre désagréable. De cette manière, bien que cela aille à l'encontre de son éducation, il aurait pu avoir la paix. La fillette s'en serait allée et il aurait pu dormir pendant les quelques instants qui le séparait de l'ouverture officielle...La paix, mon dieu que cela aurait pu être appréciable, jouissif...Pourtant toute ces pensées, intention et ambition s'évanouirent devant le visage de la jeune fille, qui avait passé au rouge foncé et dont le regard ne semblait plus trop savoir où se diriger. Kakeru écarta quelques mèche qui gênaient sa vue et posa sa main sur son œil gauche, s'appuya sur le mur avec son coude et se penchant plus encore vers l'avant. Il émit un court soupire qui s'évanouit en quelques secondes

"Entre..."

La jeune fille n'eut pas le temps de montrer sa surprise, déjà il lui prenait le bras au niveau du poignet et la trainait dans la salle 303. Il s'arrêta devant le sofa où il poussa la fillette qui tomba sans émettre de protestation. Il ouvrit un bouton de sa chemise, laissant apparaitre son collier au cœur brisé et le haut de son torse. Il défit d'un geste rapide ses boutons de manchettes et releva ses manche un peu en dessous des coudes. D'un pas lent, il se dirigea vers le bar et réouvrit le frigo, le temps de prévoir quel alcool il pourrait servir...quoique, elle semblait un peu jeune pour les spiritueux...Il se releva, sortit un verre propre de couleur orange et opaque. Ses actions lui remémorait le temps où la 303 et la hanataba ne jouissait pas de leur renommée actuelle...un temps plutôt calme où il jouait le rôle de serveur...il eut un bref moment de mélancolie puis revint au présent. Il regarda dans la direction de la jeune fille et lui lança:

"Comme c'est la première fois, choisit ce que tu veux. J'offre..."

Être galant en toute circonstance était vraiment pénible mais cela valait parfois la peine...Il soupira à nouveau, et s'appuya du coude sur le bar, toujours en cachant son œil gauche.

[ps: mon perso à 18 ans pas 16 ^^, je compte sur toi pour modifier ça dans ton post]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fujiko Mine
Elève ~ Fille / Fidèle au Hanataba.
avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 23
Age du personnage : 15 ans
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Une fin de journée...[privé]   Jeu 24 Avr - 22:51

[HJ>> T'es galant dis-moi x) oui j'ai rectifié,je savais pu si c'était 16 ou 18 justement =) Merci de me l'avoir fait remarqué
Ca te dit qu'on fasse un PV ici ? Si t'es Ok mets le dans le titre ♥]


Le sofa était confortable,elle était surprise de voir le fameux Kakeru Toya si gentil,mais apparament il semblait manquer de sommeil,il avait énormément besoin de repos...
Il avait de très beaux yeux,le fait qu'il cachait son oeil gauche lui semblait étrange quoiqueKakeru n'était que d'autant plus charmant en cachant un oeil ou bien en montrant les deux.
Elle n'eut le temps de montrer sa surprise mais elle commençait a se calmer étrangement quand il lui a dit d'ntrer elle ressentit une étrange sensation de bien être absolu, elle avait l'impression que si elle entrait elle se sentirait de toute manière plus en sécurité que seule dans les couloirs si tôt le matin,quand Kakeru lui proposa une boisson,question qui était banale elle ne savait pas quoi répondre mais elle répondit en souriant chaleuresement,et rougissant de plus belle :


-La même que toi ! Même si c'est de l'acool tant pis,je veux boire la même chose que toi ! Tu as l'air fatigué, tu es sûr que je ne te dérange pas ? Ca va aller Toya-kun ?

Lui dit-elle en souriant et ses yeux pétillaientt de bonheur et d'espoir d'enfin rencontrer un garçon qui chez elle sucsitait tant de choses inexplicables,son admiration pour lui ne fit qu'augmenter,tellement,qu'elle en oublia de regarder la légendaire chambre 303 elle eut le temps d'y jeter un bref coup d'oeil mais elle était plus intéressée par Kakeru et de découvrir qui était ce mystérieux garçon a l'allure si spéciale et mystérieuse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakeru Toya
Membre du Hanataba. //
avatar

Masculin Nombre de messages : 712
Age : 27
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: re: Une fin de journée...[Privé]   Jeu 24 Avr - 23:16

Alors là...déjà, il n'avait jamais vu qui que ce soit devenir aussi rouge en un aussi court laps de temps. La jeune fille ressemblait d'avantage a une pivoine qu'as un être humain. Ensuite, il était franchement étonné par le court temps de réaction qu'il avait fallut à la demoiselle pour passer commande, et quelle commande...Ce que Kakeru buvait...un bloody Mary. Cependant il était plutôt embêté, c'est que servir de l'alcool à celle qui ne semblait pas vraiment capable de le tenir et finissaient par rouler sous la table n'était pas dans ses habitudes. Il avait déjà assez à faire avec sa sœur. Bon, allons y pour un Bloody "light" : il versa beaucoup moins de vodka, n'ajouta pas le tabasco, inutile de lui bruler la langue, et coupa le tout avec un supplément de jus de tomate. Tandis qu'il préparait la boisson, un léger sourire apparu sur son visage. Il finit la préparation et l'apporta devant la jeune fille à qui il la servit en se baissant, tenant le verre rond par les bords supérieurs.

"Ne bois pas trop rapidement."

Il se posa lui-même dans le sofa, juste à côté de la demoiselle au cheveux blond. Il n'imaginait pas du tout l'inconvenance que pouvait procurer cette situation à son interlocutrice. Le social n'avait de toute façon jamais été son fort. Il rattrapa son verra et but une longue rasade tandis qu'il levait le visage au plafond. Il fit glisser sa jambe droite sur sa jambe gauche puis il se pencha en avant et fit masqua à nouveau son oeil gauche au moyen de son verre. Il tourna son visage en direction de la miss. Ses yeux étaient mi-clos et des cernes commençaient à poindre sous eux. La fatigue était pire que ce qu'il avait imaginé. Pourtant, n'oubliant pas le sens des convenances et se rendant compte que les présentations n'avaient toujours pas été faites, il posa la question typique:

"Tu t'appelles?"

Dans la salle 303, pas de politesse, pas de vouvoiement, tous pareil et puis c'est tout, c'est uniquement pour cette raison qui, assistée par sa fatigue, lui permit de s'adresser de manière aussi directe à la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fujiko Mine
Elève ~ Fille / Fidèle au Hanataba.
avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 23
Age du personnage : 15 ans
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Une fin de journée...[privé]   Ven 25 Avr - 14:59

Elle essayait de se calmer,de redevenir "normale",elle tenait assez bien l'acool,elle qui n'était pas une petite fille si sage que ça elle en avait déjà bu,biensûr pas au point de devenir saoûle,a des soirées arosées entre amis elle avait déjà bu même plusieurs verres,elle suivait les conseils de son hôte et buvait doucement le temps de savourer ce verre en compagnie du beau jeune homme qu'elle admirait tant,elle eut tout juste le temps de revenir sur Terre pour entendre ceci

"Tu t'appelles ?"

- Ah, oui...Je m'appelle Fujiko Mine,mais tu peux m'appeller Fujiko biensûr... Tu es Kakeru Toya je présume ?

Elle fut très heureuse d'avoir vu légèrement son visage esquisser un léger sourire en lui versant sa boisson alcoolisée,elle lui sourit de nouveau,elle semblait compatir avec sa fatigue,et elle lui redit en souriant:
-Tu peux t'endormir ne t'en fais pas pour moi,je te réveillerais...
dans une heure a peu près ca te va ?


Lui dit-elle en baissant les yeux,elle ne voulait pas passer pour une fille qui l'embêterait plus qu'autre chose,mais peut-être que cela le gênerait de dormir sur elle,enfin elle savait pertinament qu'en ayant dit ce qu'elle avait dit elle risquait soit de se faire jeter dehors ou bien qu'il allait acquiescer gentillement,quoique il était fatigué et était sûrement capable d'accepter n'importe quoi pour dormir...Elle ne voulait pas l'importuner d'avantage,alors il ne fallait pas qu'il soit gêné par quoi que ce soit,elle ne craingnait rien,elle se sentait enfin chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakeru Toya
Membre du Hanataba. //
avatar

Masculin Nombre de messages : 712
Age : 27
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: re: Une fin de journée...[Privé]   Ven 25 Avr - 18:17

Mais qu'est ce qui pouvait le fatiguer à ce point? Il commençait à voir flou et n'entendait plus très bien. Par précaution il reposa son verre sur la table, n'attendant pas la réponse de son interlocutrice. Il commençait à sombrer tout doucement dans un paisible sommeil...réfléchis Kakeru, qu'est ce que tu as fait qui t'envoie à ce point dans les roses...Les cours ont été épuisant, effectivement, mais c'est ainsi tous les jours et tu ne ressemble pas à un zombie...Le jeune Toya ne se souvenait pas que, la nuit précédente et celle encore avant, il n'avait en faite pas vraiment dormit, préparant un dossier à remettre à son père. Cependant, il ne s'en souvenait pas vraiment, juste assez pour se rendre compte qu'il avait mal dormit pas plus. Une remarque le fit émergé de ses pensées mais ne le réveilla pas énormément:

Citation :
- Ah, oui...Je m'appelle Fujiko Mine,mais tu peux m'appeller Fujiko biensûr... Tu es Kakeru Toya je présume ?

La remarque le rendit un peu amère. Il n'avait encore jamais croisé le minois de la jeune Fujiko, mais elle le connaissait déjà...La popularité était définitivement à classer dans les inconvénients majeurs de son existence. Il remit ses jambes l'une à côté de l'autre croisa les mains et les plaça sous son menton tandis qu'il se penchait vers l'avant. Un rictus se forma sur son visage et dit:

"Bien présumé"

Il considéra après la proposition qui suivait et qui le remit en place, on peut dire que ce n'était pas vraiment commun, surtout lors d'un discussion:

Citation :
-Tu peux t'endormir ne t'en fais pas pour moi,je te réveillerais...
dans une heure a peu près çà te va ?

Il releva légèrement la tête et regarda à nouveau dans la direction de la jeune fille... Pouvait-il encore exister des personnes comme son interlocutrice. malheureusement pour elle, il n'était pas du genre à s'endormir en présence de quelqu'un, encore moins quand il ne connaissait pas bien le "quelqu'un"... Néanmoins la proposition, après l'avoir étonné, le fit rire...rire, qui, hors de son esprit ne dépassa pas le rictus et le tremblement qu'il tentait de masquer en baissant la tête vers le sol. Il se sentit mieux, il se releva et dit:

"Merci, mais je préfèrerais parler, tant que tu es là...

A dire vrai, la miss l'intriguait. Il se leva néanmoins et se dirigea vers le bar, prêt à se préparer la solution d'ultime urgence: un café noir et serré. Tandis qu'il effectuait le trajet, comme pour assurer la suite de la discussion, il dit:

"Une heure, c'aurait été trop tard, la 303 ouvre dans 20 minutes, à 20 heures pile. Souviens t' en"


Dernière édition par Kakeru Toya le Ven 25 Avr - 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fujiko Mine
Elève ~ Fille / Fidèle au Hanataba.
avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 23
Age du personnage : 15 ans
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Une fin de journée...[privé]   Ven 25 Avr - 18:56

Elle le regarda marcher vers le bar se servant un café,il titubait littéralement,20 minutes ? La salle ouvrait dans 20 minutes,elle n'était pas au courant,elle le regarda encore,se retourna vers lui,pris un coussin et posa son menton dessus en regardant vers le bar,elle était contente d'être là avec toujours cet inexpliable sentiment spécial envers Kakeru,elle était flattée de le voir si gentil mais triste de le voir ainsi on aurait dit qu'il n'avait pas dormi depuis des nuits,sa vie devait être a cent a l'heure,quoi c'est un membre du Hanataba...,elle soupira a cette pensée ,son soupir s'évanouhit dans le vent.Elle se retourna une fraction de seconde pour finir son verre de bloody "light" qu'il lui avait servi,,tandis qu'elle repensait aux raisons pour lesquelles elle était ici,à Bokuseki,l'école pour les personnes de milieu aisé,elle pensait a son frère,celui qui lui manquait,elle avait le regard plein de mélancolie quand elle revînt a la réalité,elle se leva posa le coussin et apporta son verre de bloody avec elle,et se dirigeait en direction du bar de la salle 303,elle se dirigeait vers l'évier afin de le laver proprement elle l'essuya avec une serviette prévue à cet effet et posa le verre avec le reste de la vaisselle propre,elle regardait son interloculteur en lui souriant et elle s'approcha de lui doucement,marchant prudemment et elle lui dit :

-Toya-kun,toi,pourquoi es-tu a Bokuseki ? Me permettrais-tu de t'appeler Kakeru ?

Elle le regarda avec tendresse , gentillement , même s'il paraîssait être quelqu'un de froid bizarrement aujourd'hui il était si gentil avec elle , elle se sentait parfaitement bien , même après avec bu , un verre de ce fameux bloody light , il était juste a côté pourtant elle pensait quand même a lui , a son histoire , sa vie elle aimerait le connaître mieux et peut-être construire quelque chose avec lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakeru Toya
Membre du Hanataba. //
avatar

Masculin Nombre de messages : 712
Age : 27
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: re: Une fin de journée...[Privé]   Ven 25 Avr - 19:59

Un grain, deux grains, trois grains...Kakeru faisait une fixation sur les grands de cafés qu'il avait moulu juste avant de se préparer de quoi se redonner un coup de fouet. Coup de fouet plutôt efficace d'ailleurs, il fallait vraiment qu'il se souvienne de combien de grain il avait put mettre dans cette préparation...apparemment trop, puisque sa tasse, après avoir été vidée contenait un tas un peu trop supérieur à la moyenne de Marc...Finalement, ça devait plutôt être la goutte de tabasco qui l'avait définitivement réveillé. Fort de toute ces pensées, Kakeru n'avait pas vraiment fait attention à son "invitée" et n'avait pas remarqué qu'elle s'était placée juste à côté de lui. Il fut surpris quelques instants mais n'en montra rien. Définitivement la jeune Fujiko s'avérait être quelqu'un de plutôt singulier. Tandis qu'il se perdait dans ses pensées, la petite voix de la jeune fille rougissante surgit à nouveau:

Citation :
-"Toya-kun,toi,pourquoi es-tu a Bokuseki ? Me permettrais-tu de t'appeler Kakeru ?"

Il avait cru remarqué que, malgré son apparente timidité, la jeune fille qui se trouvait maintenant en face de lui était une personne plutôt audacieuse...Il la connaissait depuis à peine une quinzaine de minutes, une quinzaine? Rapide regard sur sa montre, non pas la petite aiguille de droite, ni la petite de gauche, voilàààààà, la grande. Donc, une quinzaine de minutes, voilà qui était confirmé, et déjà elle voulait l'appeler par son prénom. Ce n'est pas que cela gênait le jeune homme, mais dans le sens des convenances...oh! Et puis zut, ce n'est pas comme si les convenances étaient importantes dans la 303.

"Bien...pourquoi pas, Fujiko..."

Pour lui, la demande sous entendait la question inverse: peux-tu m'apeller pour mon prénom? La première question lui fit froncer les sourcils. Il n'était pas venu à Bokuseki de gaieté de cœur. Même s'il s'y sentait plus ou moins à l'aise maintenant, il fut une période où tout cela avait été pénible. Son père l'avait envoyé à dans cet internat contre son gré, lui, voulait rester près de la demeure familiale, situer à l'autre bout du Japon. Il voulait rester auprès de sa mère et sa sœur à l'époque...Maintenant, il avait récupérer sa sœur...ma ne voyait toujours que très peu sa mère. Il raccourcit néanmoins l'histoire de son arrivé, comme l'aurait fait Tacite, C'est à dire bref et concis:

"Mon père m'a envoyé ici."

Un sourire amère s'afficha sur son visage. Faire son éducation? Bravo, bel réussite!

**tu me faisais éduquer déjà bien assez au domaine familial, vieil idiot, à tel point que tous les cours ici sont obsolètes à mon savoir.**

Il chassa rapidement cette vilaine pensée de son crâne et, pour donner le change, lui rendit sa question

"Et toi?"

Il commençait tout doucement à se demander pourquoi la jeune s'approchait tant, bien que doucement et prudemment , de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fujiko Mine
Elève ~ Fille / Fidèle au Hanataba.
avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 23
Age du personnage : 15 ans
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Une fin de journée...[privé]   Ven 25 Avr - 21:16

Quand elle lui avait demandé pourqoi il était là elle avait vu son visage devenir plus dur , il semblait en colère , et très concertré sur ce qu'il faisait avec son café dont , apparament , il avait bien besoin vu son état , son air fatigué ne faisait que de s'amplifier et cela se voyait encore plus...


"Et toi ?"


avait-il dit...
A ce moment là Fujiko cessa de sourire ,son visage se crispa et elle se mit a dire la voix tremblante...



-Je suis la pour prendre la succession de mon frère,qui est soi-disant "mort",par manque de preuves,on nous dit qu'il est mort,et j'ai horreur de ça...



Fujiko tenta tant bien que mal de se retenir,mais il le fallait,elle ne se sentait pas bien du tout, le souvenir enfoui de ce jour de neige où on lui avait dit que son frère était "mort" lui revînt a l'esprit et elle se mit a pleurer en hurlant :


-Non, Otaru n'est pas mort !!


Son coeur cognait entre ses tempes,elle avait une boule grosse comme un ballon dans la gorge elle étouffait et ne pouvais plus parler,elle s'approcha de Kakeru tremblant et titubant et pris sa chemise a deux mains et pleurait sans relâche,tout a coup elle se rendit compte de ce qu'elle venait de faire...
Elle s'excusa tout en se calmant un peu et elle pris Kakeru dans ses bras...
Elle réussit a entendre battre son coeur...


Dernière édition par Fujiko Mine le Ven 25 Avr - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakeru Toya
Membre du Hanataba. //
avatar

Masculin Nombre de messages : 712
Age : 27
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: re: Une fin de journée...[privé]   Ven 25 Avr - 21:37

Il semblait qu'il ne soit pas le seul à avoir des problème familiaux...Il n'avait pas vraiment pensé au fait que sa question pourrait poser problème à la demoiselle, mais après tout, c'était cette même et banale question qui l'avait rendu furieux en repensant à son père. Cependant, il réussissait, en général, à cacher en bonne partie ses émotions...pas vraiment comme Fujiko qui lui avait annoncer franco la "mort" de son frère. Il avait vu, dès ce moment, que l'humeur de la jeune fille se dégradait, le rouge vif qui lui colorait le visage depuis le début de leur entrevue, avait disparu, laissant place à un blanc livide. Il l'avait vue attraper les bords de sa jupes et les serrer de ses petits poing qui devinrent pâles tant elle forçait. Il avait vu son visage se baisser et avait deviné les premières larmes qui avaient perlé son visage juste avant qu'elle ne dise, d'un voix déjà rendue rauque par la douleur et la tristesse:

Citation :
-Non, Otaru n'est pas mort !!

Ce genre de parole atteignirent le jeune homme en plein cœur. Il lui était arrivé d'imaginer sa peine si l'un des membres de sa famille mourrait et il avait toujours des frissons d'horreurs quand il repensait à l'état probable dans lequel il se retrouverait. Etat où se trouvait la jeune Fujiko, qui avançait tremblante et titubante,, droit dans sa direction. Il avait tout de suite pensé à des paroles de réconfort, et à un ou deux contact physique, comme lui prendre les mains ou autres...mais il n'avait pas envisagé qu'elle irait se loger dans ses bras!Pourtant, elle repris vite ses esprit et s'excusa, tout en restant dans ses bras qui avaient bien du mal à savoir où se placer sur le corps qu'il trouvait si frêle. Il se sentait coupable, mais plus que coupable, il se sentait triste pour la demoiselle qui tremblotait encore, la tête contre son torse. Son esprit qui divaguait encore revient définitivement à la réalité. Il baissa la tête en direction de Fujiko et ses yeux qui auraient été normalement froid devant une scène pareille, se firent triste. Il passa son bras droit autour des épaules de la demoiselles et sa mains serra en son poing les long cheveux doré de la miss, tandis que son bras gauche entourait la taille de celle-ci. il baissa la tête, la calant presque contre celle qui fondait en sanglot. Il ne savait pas trop quoi dire mais une pensée simple lui traversait l'esprit. Il dit, à voix basse:

"Non, il n'est pas mort, il est quelque part en ce monde et un jour tu le retrouveras..."

De vaines paroles, vides de sens, mais qui, il l'espérait, prendraient tout leurs poids dans le réconfort de la miss.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fujiko Mine
Elève ~ Fille / Fidèle au Hanataba.
avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 23
Age du personnage : 15 ans
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Une fin de journée...[privé]   Ven 25 Avr - 23:40

Elle réouvrit les yeux et s'aperçut qu'elle était encore contre Kakeru. Son odeur, le battement de son coeur, Fujiko cru un instant qu'elle rêvait.
Encore un peu sous le choc, elle n'avait cependant pas perdu le sentiment étrange que lui procurait Kakeru. Ne pouvant s'en empêcher, elle le prit par le coup et le serra encore plus fort contre elle. Quelle allait être sa réaction ? Elle se sentait apaisée et ses paroles lui avaient fait beaucoup de bien, elle était maintenant sûre de retrouver Otaru , son cher frère qu'elle aimait tant , elle était heureuse et triste a la fois, elle continuait de pleurer des larmes de joie et de peine et continuait de serrer Kakeru dans ses bras , il sentait si bon... Son parfum la rendait nostalgique de l'époque où elle était une petite fille , elle lui dit tout en le serrant fort (en évitant de l'étrangler XD)


-Merci, Kakeru...tu m'as redonné confiance en moi...je... merci !

Et elle le reprit dans ses bras , elle aurait voulu que ce moment dure pour l'éternité...
resterait-t-elle indéfiniment avec ce sentiment étrange dans son coeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakeru Toya
Membre du Hanataba. //
avatar

Masculin Nombre de messages : 712
Age : 27
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: re: Une fin de journée...[Privé]   Sam 26 Avr - 0:26

Bien...jusqu'à maintenant, Kakeru avait tenu face à:deux nuits blanches consécutives, une journée épuisante au possible, un Bloody Mary et un sofa moelleux, une crise de panique en s'apercevant qu'il n'avait pas fermé la porte, une conversation avec une inconnue notoire, une crise de larmes et de sanglot...Pas mal pour un aussi cour laps de temps. Pourtant, il était vraiment temps de mettre fin à tout ça, il jeta un coup d'oeil à sa montre... vraiment vraiment temps en fait:19h54. Il entendit les remerciements de Fujiko et pensa qu'il valait mieux, maintenant, qu'elle se décroche de son cou, d'autant plus que son bras, entre deux rires et un sanglot, commençait à l'étrangler. Il sourit doucement, légèrement. Le jeune Toya regarda la miss dans les yeux et relâcha l'étreinte de ses bras, peut-être comprit-elle qu'il était temps, car elle s'éloigna également de lui, tout en s'essuyant les yeux, riant et pleurant. Lui accordant un dernier regard, il se mit en quête de sa veste. Après l'avoir retrouvée, planquée en dessous du sofa, il reboutonna sa chemise convenablement, abaissa ses manches et fait idem. 19h57, temps de partir, il n'avait plus vraiment envie de rester à la 303 qui allait bientôt se remplir et franchement, il avait eu assez d'action pour la journée... son sourire commença doucement à s'effacer... Prenant une dernière précaution, il se tourna face à Fujiko et lui dit:

"Tu devrais rester, les autres arrivent d'ici quelques minutes"

Elle devait avoir compris le sous-entendu qui faisait clairement comprendre qu'il partait et ne broncha pas. Elle lui dit juste au revoir en secouant la main, le remerciant une dernière fois. Kakeru ouvrit la porte... son sourire avait disparu et ses yeux étaient redevenu froid. Il mit les mains dans les poches et partit vers le dortoir des garçons, une bonne nuit de sommeil le remettrai d'aplomb, et il en avait vraiment besoin! Tandis qu'il s'avançait dans le couloir, son sourire s'effaça complètement, ses yeux devinrent glacé et son regard, cerné, se fit aussi tranchant qu'une lame. Il faisait le débriefing des événements qui venait de se dérouler: ai-je bien réagit? Tout c'est-il passé comme je l'escomptait? Il repensa à la jeune fille en pleurs...Naïve...trop, beaucoup trop naïve. Elle avait sincèrement cru à tout son baratin. Il avait certes éprouvé de la compassion face à sa tristesse, mais le réconfort et les gestes supplémentaires étaient théâtraux, tellement faux... et dire qu'elle n'avait rien vu ni compris. Une phrase lui revint à l'esprit: "Toutes les situations sont potentiellement profitable, à toi de réussir à abuser le faible". Plus de sourire, plus de regard tendre, juste une expression de mort-vivant, de sans coeur-un éphémère de glace-. Il eut un rictus:

**Effectivement, toutes les situations sont profitables...Père.**

On ne se rapproche pas de Kakeru aussi facilement...

[Voilà une démonstration de Kakeru dans toute sa splendeur maléfique^^]

[Désengagé]
[Tu n'as plus qu'à conclure.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fujiko Mine
Elève ~ Fille / Fidèle au Hanataba.
avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 23
Age du personnage : 15 ans
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Une fin de journée...[privé]   Sam 26 Avr - 19:06

[Merci d'avoir conclu t'inquiète je t'aurais pas laissé attendre 6 jours que je revienne xD ♥]

Elle le regarda s'en aller , même s'il lui avait dit de rester ici , en attendant le retour des autres, elle préfèrait s'en aller de la salle 303 elle sèchait ses larmes et s'estimait heureuse d'avoir pu discuter avec lui, de l'avoir pris dans ses bras et ne regrettait pas un instant ce qu'elle avait fait, ne n'était pas de la manipulation, ne vous en faites pas...
Elle sortit alors de la salle en veillant a bien fermer la porte cette fois-ci elle était fermée... le soleil brillait sur Bokuseki les couloirs étaient vides , mais plus pour longtemps, comme le lui avait dit Kakeru la horde de gens voulant entrer dans la 303 allait bientôt déferler, Fujiko n'avait pas encore acheté de billet... sa première soirée a Bokuseki elle la passerait dans sa chambre, ce qui n'était pas plus mal... Elle était fatiguée elle aussi n'avait qu'une envie...dormir !
Elle souria en rigolant et regardait pas la fenêtre la cour de récréationavaec comme fond un magnifique coucher de soleil, la porte était fermée, elle avança doucement dans les couloirs se retourna et regarda une dernière fois la salle, elle prit le tournant et alla en direction des dortoirs où son uniforme et sa chambre l'attendaient...

**Je sens que je vais bien apprécier cette école finalement, mes craintes n'étaient rien en fait, je dis ça mais j'attend de voir les cours demain**
Elle soupira, et monta les escaliers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une fin de journée...[privé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une fin de journée...[privé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons
» La journée internationale de l'alphabétisation sera célébrée ce 8 septembre en H
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Room 303 / Bokuseki :: Lycée Bokuseki. :: Salle 303-
Sauter vers: