AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tu ne comprends rien [Haru]

Aller en bas 
AuteurMessage
Yuki Sakko
Elève ~ Garçon / Surveillant de la salle 303.
avatar

Féminin Nombre de messages : 323
Age : 28
Age du personnage : 17 ans
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Tu ne comprends rien [Haru]   Lun 17 Mar - 6:30

Tu ne comprends rien.


Je marche dans les couloirs alors que personne n'y est. Pourquoi me faut-il une telle sorte d'enchaînement d'événements pour que je devienne aussi ému? Il n'a rien fait, il ne sait rien, il ne comprend rien.

On aurait dit un zombie, titubant dans les couloirs à la recherche d'un quelconque cerveau humain qui saurait enfin le rassasié. On aurait di un vampire, cherchant une jugulaire bien remplies de sang chaud et frais. Un garçon qui parcourrait l'atroce distance qui le séparait de son aimant. Le cadet avait une façon tellement dure de rester ancré dans son corps, pour le faire souffir même après leur séparation. il était idiot me dites-vous de s'être attaché autant à cette petite bouille, mais il ne pouvait en faire autant. Il se revoyait déjà avec lui, leur petit épisode du jeu du chat et de la souris dans la salle de bain... C'était idiot... Il était idiot que voulez-vous!

J'espère qu'il va être là sinon je sais pas ce que je vais faire. Je dois lui parler, il ne comprend rien.

Il était maintenant à quelques mêtres de la porte fatidique et il sentait grandement la tension monter en lui. Il avait soudainement assez chaud dans son uniforme de l'école. Il n'avait jamais autant été stressé si je ne m'abuses, est-ce qu'il allait à son propore procès? Oui, en
m quelque sorte on pouvait dire cela, il allait devoir se vendre pour prouver son innocence et croyez moi, il allait le faire. Il ferait tout en son pouvoir pour lui expliquer qu'il était important pour lui dans son coeur et qu'il ne c'était pas servi de lui. Parce que c'était sûr qu'il devait penser ça... Soyons franc, comment Yuki Sakko aurait-il put faire ça à son ami? Même à personne dans ce monde il n'aurait fait vivre se calvaire. Comment Haru pouvait penser ça de son ami?


Bon j'y suis, chambre N°1. Allez, concentres-toi et frappes! Respire, un deux trois go!

Trois coup se firent entendre dans les environs, trois coup qui annonçait soit le malheur, soit la joie. Il attendit quelques secondes avant d'entendre un bruit de l'autre côté de la porte... Mince il était là, il ne pouvait plus s'enfuir sinon il le verrait de dos et ça serait la pire humiliation! Il resta scotché à l'endroit qu'il se trouvait un sourire forcé sur les lèvres... Mais enfin, la porte s'ouvrit sur son ange, sa petite tête blonde préférée... Son sourire s'étira plus cette fois, en un sourire niais, ses yeux, ronds comme des bille auscultait le cadet. Des étoiles brillant dans ses yeux il ajouta d'une voix faible:

_Haru-kun... J'aimerais te parler s'il-te-paît...

Tu comprendras...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Konoe
Membre du Hanataba ~ Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 364
Age : 26
Age du personnage : 15 ans.
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Tu ne comprends rien [Haru]   Mar 18 Mar - 0:04

    Neuf heures ... Beaucoup trop tard pour Haru qui avait déjà glissé entre ses draps de soie, accompagné de son fidèle Puzzy. Oui, on pouvait dire que Haru était un couche-tôt. Il ne lui en fallait pas beaucoup pour être épuisé, une simple course à pied le terrassait. Et aujourd'hui c'était le cours de maintient qui avait eu raison de lui. A force de se mettre à genou, saluer et se relever, la fatigue l'avait emportée et c'est les paupières lourdes qu'il avait rejoint sa chambre sans en informer personne. Son absence serait sûrement remarquée au Hanataba, généralement, ils avaient pour habitude de se retrouver ensemble à la salle 303 le soir venu, et même si Haru n'assistait pas à ces petites réunions, il prévenait toujours par un texto. Mais là, même tapotait du bout des doigts, il n'en avait pas vraiment la force. Blottit contre le mur, la tête dans l'oreiller de plume et Puzzy à moitié dans le bas de son pyjama (Ouais ouais è.é), le jeune garçon dormait à poings fermés. Seulement, le beau petit prince avait le sommeil fragile, et à peine eut-il entendu une main frôler sa porte, qu'il se réveilla en sursaut. La man sur sa poitrine, le cœur battant, il se trouvait idiot de réagir de la sorte, ce ne pouvait être qu'un de ses amis. Il se leva alors un zombi, s'étant bien remit de ce petit coup de frayeur, puis ouvrit la porte machinalement, ne cherchant même pas à connaître l'identité de son visiteur ...



    < HARU > Mmmh ?



    Même s'il faut l'avouer, ce grognement n'était pas très explicite il signifiait "Que puis-je pour vous ?" Il leva alors les yeux vers son vis à vis qui se trouvait être Yuki, mi-content mi-endormi, il souriait de façon vraiment idiote. A vrai dire le spectacle n'était pas décevant, il était appuyé contre la porte et vacillait dangereusement vers l'avant puis l'arrière. San bas de pyjama en polaire bleu ciel, tombait en biais sur ses hanches beaucoup trop fines, dévoilant ainsi une partie de son ventre, Puzzy dans une main et la poignée dans l'autre, il n'avait que entrouverte la porte qui lui servait à présent de repose tête.



    < YUKI-KUN > Haru-kun... J'aimerais te parler s'il-te-paît ...


    A l'entente de ces mots qui sonnaient de façon grave, Haru se redressa puis remonta le bout de tissu qui menaçait de glisser le long de ses jambes. Il regarda Yuki dans les yeux, puis soupira doucement. Il disparu ensuite de l'ouverture puis laissa entrer son compagnon dans sa chambre (Ohlala, ça sent pas bon ça =O), la porte se referma sur son passage. Cherchant à tâtons sur le mur l'interrupteur, Haru finit par allumer la lumière. Il plissa légèrement les yeux puis se s'assit sur son lit à moitié défait. Il savait très bien de quoi Yuki-kun voulait parler, ou du moins avait une idée de sujet qui serait abordé, c'est pourquoi il l'avait laissé entrer.

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Sakko
Elève ~ Garçon / Surveillant de la salle 303.
avatar

Féminin Nombre de messages : 323
Age : 28
Age du personnage : 17 ans
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Tu ne comprends rien [Haru]   Mar 18 Mar - 0:29

    La mine du petit garçon était drôlement adorable. Mais ce qui fit encore plus réagir le Japonais fut la façon dont il était vêtu. il loucha rapidement vers le bas de son ventre, se perdant totalement dans la contemplation de cette petite parcelle de peau, qui lui donnait la chair de poule d'envie et d'excitation. Et dire qu'il était venu ici uniquement pour parler, voir que ça pouvait finir comme ça...


    Oh... Mais c'est pas gentil gentil de se montrer comme ça! Comment je vais faire pour me retenir maintenant?! Il est tellement craquant, surtout avec cette tête d'endormi... Oh non! Je l'ai réveillé! J'Espère qu'il va me laisser entrer parce que sinon je vais avoir l'air totalement idiot moi! ... Ah... SO CUTE >.<


    Il n'avait même pas remarqué que le cadet avait remonté son pantalon tellement qu'il était dans son monde... Celui, où il pouvait câliner son chéri comme il le fallait... S'en n'était fini, il ne pourrait taire les sentiments qu'il éprouvait à son égard...
    Haru-kun fini par se tasser de côté, faisant signe au surveillant de rentrer... Il avait toujours un sourire nais sur son visage, on aurait dit un homme éperdu de la plus belle fille du monde... En l'occurrence, sa fée, sa femme: Haru... Il le regarda allumer la lumière et s'asseoir sur son lit, durant que lui restait debout, ne pouvant s'avancer vers lui. S'il le faisait, c'était certain qu'il craquerait et là ça serait pas beau à voir... Il resta donc le plus éloigné de lui évitant désormais son regard et ajouta d'une voix détaché:



    _Écoutes Haru-kun... Je crois savoir ce que tu penses de moi... Surtout après la dernière fois... Mais ce n'est vraiment pas ce que tu crois... Si seulement je pouvait te l'expliquer aussi clairement que je le vois dans ma tête ça serait tellement plus facile...


    Le regard du blondinet était occupé à fixé le plancher. Il voulait tout sauf rencontrer le regard de son chéri... Il n'aurait pas la force. On aurait dit qu'encore une fois leurs rôles s'étaient inversés. Le plus grands des deux était soumis à l'autre, la tête baissé...


    J'ai l'air vraiment idiot... pourquoi est-ce qu'il faut qu'il me fasse un tel effet?! Je suis même pas capble de me concentrer... Ça serait tellement plus simple s'il était dans ma tête, s'il pouvait comprendre à quel point je l'aime... Rah... Pourquoi est-ce qu'il faut que je m'émeu autant à cause de quelqu'un.. Et surtout lui! J'ai choisit de tomber amoureux di garçons le plus adoré de l'école, le plus chouchouté de toutes les filles... Je suis tellement minable...


    Un regard assez noir était perdu dans sa contemplation... Ses pensées sombres envahissant son esprit et le rabaissant énormément...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Konoe
Membre du Hanataba ~ Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 364
Age : 26
Age du personnage : 15 ans.
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Tu ne comprends rien [Haru]   Mar 18 Mar - 1:05

    Assis sur son lit, Haru souriait toujours. Malgré ce qu'il s'était passé la dernière fois que les deux garçons s'étaient vus, il faisait comme si de rien n'était, oubliant même la crise colérique de son ami. Il ne lui en tenait pas rigueur, il n'avait pas pour habitude de rester contrarié longtemps. L'idée qu'il s'était fait à propos de lui, n'était maintenant plus fondée. Il avait pensé qu' une fois que Yuki aurait eut ce qu'il voulait, il allait le laisser tomber comme une veille chaussette. Mais l'aîné avait prouvé à ce moment là, le contraire en venant le voir et en lui souriant de cette façon. Heureux de voir qu'il n'avait pas perdu son ami, le sourire de Haru s'agrandit encore plus.



    < YUKI-KUN > Écoutes Haru-kun... Je crois savoir ce que tu penses de moi... Surtout après la dernière fois... Mais ce n'est vraiment pas ce que tu crois... Si seulement je pouvais te l'expliquer aussi clairement que je le vois dans ma tête ça serait tellement plus facile...



    Haru souriait toujours, malgré la gravité de la situation, sûrement était-il encore à moitié au pays des songes. A la fin de la phrase de son camarade il se leva pour se placer devant lui, posant une main sur son épaule il fixait son torse à défaut de ses pupilles. Un léger sourire peiné sur ses lèvres, il finit par articuler :



    < HARU > Yuki. Soit gentil ... on oublie ... d'accord ?!



    C'est ce qui était convenu dès le début, non ?! Yuki l'avait dit lui même il voulait juste une "gâterie" et non une relation plus sérieuse. Alors pourquoi cherchait-il la petite bête à présent ? C'était une histoire oubliée, balayée (Je me fous de passééééééééé )

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Sakko
Elève ~ Garçon / Surveillant de la salle 303.
avatar

Féminin Nombre de messages : 323
Age : 28
Age du personnage : 17 ans
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Tu ne comprends rien [Haru]   Mar 18 Mar - 1:56

    Un regard piteux vers le sol se changea alors pour fixer le torse du cadet qui s'était à présent approcher de lui... Il ne devait pas faire ça, oh non il n'aurait pas dû! Plus il était proche de lui et plus la tension montait en lui, il avait de plus en plus chaud et il ne saurait plus tenir sa langue.


    Je t'en pris... Haru il faut que tu t'éloignes de moi... Je serais plus capable de me retenir! tu es trop vulnérable aussi près de moi...


    Yuki. Soit gentil ... on oublie ... d'accord ?!


    Oh oh..Ça n'avait vraiment pas été une bonne idée de dire ça... Il se sentait encore plus petit dans son short... Il lui faisait encore plus mal en fin de compte... Il n'avait pas envi d'oublier, tout sauf ça! Une fois encore un espèce de hargne s'empara de lui, comme si ça lui arrivait seulement lorsqu'il se trouvait avec lui. L'amour ça fait tellement mal... Il releva alors les yeux pour les poser dans les prunelles du garçon avec un regard vraiment peiné. Il s'exclama alors d'une forte voix:


    _Oublier? Oublier?! Tu n'es pas sérieux j'espère! Tu ne comprends rien!


    Le garçon s'éloigna de l'autre pour éviter de faire une connerie et de perdre patience... Il alla s'asseoir sur le lit d'Haru, pour enfouir sa tête dans ses genoux. Il avait les larmes qui lui montaient aux yeux et elle ne tarderaient pas. Il se trouvait tellement idiot et cela pour de diverses raisons. D'abord, pourquoi était-il venu ici lui parler? Mais surtout, pourquoi était-il tombé amoureux de lui alors qu'il était clairement évident que ce n'était pas son cas à lui... Rien qu'à cette pensé les larmes se mirent à rouler sur les joues parfaites du garçon... Un regard absolument déchirant se posa à nouveau sur son compagnon, ce qui fit doubler le flot de sa peine. Ill finit par se lever et s'Avanâ vers son amour telle la zombie. Il était lent dans ses mouvements, autant qu'indecis. Il opta de suivre son coeur... Arriver à la hauteur du jeune il le serra dans ses bras, comme s'il ne voulait plus jamais se séparer de lui.


    _Non Haru, je ne veux pas oublier, je ne peux pas.


    Il doit comprendre à quel point je tien à lui... Je ne veux pas qu'il me repousse encore une fois... Il est tellement jeune au fond... Il se fou carrément de moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Konoe
Membre du Hanataba ~ Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 364
Age : 26
Age du personnage : 15 ans.
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Tu ne comprends rien [Haru]   Mar 18 Mar - 12:56

    < YUKI-KUN > Oublier ? Oublier ?! Tu n'es pas sérieux j'espère ! Tu ne comprends rien !



    Haru n'eut d'autre choix que de regarder son vis à vis dans les yeux. Il avait l'air réellement triste ... Mais pourquoi ? A quoi était dû ce brutal changement d'opinion sur leur relation ? Tout avait été clair dès le début, pourquoi lui faisait-il ce coup là, maintenant ?! Alors qu'ils s'entendaient si bien ... Et puis qui avait-il à comprendre ? Peut être que Yuki en voulait plus, tout simplement, et ça c'était hors de question. Ou peut être que leur petite aventure dans les toilettes des hommes avait suscité chez lui des envies de relation sérieuse ...



    < THINKS > C'est toi qui ne comprend rien ...



    L'aîné se recula puis alla s'assoir sur son lit. Haru le regardait faire, mais que se passait-il par la tête ? Il ferma alors un instant, pour essayer de faire le vide dans ses pensées puis les rouvrit sur un Yuki au regard plein de larmes. Cette vision lui déchira le cœur, pourquoi se mettait-il dans un tel état ? Pourquoi avançait-il vers lui de cette manière là ? Pour tout vous dire à ce moment là, Haru eut un petit mouvement de recul, mais il laissa finalement Yuki le prendre dans ses bras. Il ferma alors les yeux puis enfouit sa tête contre son torse.



    < YUKI-KUN > Non Haru, je ne veux pas oublier, je ne peux pas.



    Quoi ?! Ca voulait dire quoi ça ? Pourquoi réagissait-il de cette manière ? Pourquoi tout devenait compliqué d'un seul coup ? Haru n'avait pas envie de ça lui, ni d'une autre relation de ce genre, ni de quelque chose de stable. Dans les deux cas de figure, il ne partageait sûrement pas l'avis de Yuki, qui pour le moment, lui était encore inconnu.



    < HARU > Ne, Yuki ... Qu'est ce que tu veux ?



    Même si la question n'était pas franchement délicate, au moins il serait fixé grâce à la réponse de son vis à vis. il se détacha alors de lui pour pouvoir le regarder dans les yeux.




_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Sakko
Elève ~ Garçon / Surveillant de la salle 303.
avatar

Féminin Nombre de messages : 323
Age : 28
Age du personnage : 17 ans
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Tu ne comprends rien [Haru]   Mar 18 Mar - 19:05

    Dans cette position, Yuki se sentait bien mieux que toutes les autres auparavant. Sentir le souffle chaud de son bien-aimé dans son cou suffisait à le rendre euphorique. Ses larmes cesaient tranquilement de rouler sur ses joues pour laisser place à un atre sourire heureux, comme s'il croyait que cette simple accolade allait régler tout leur flagrants problèmes. Ils seraient restés indéfiniment dans les bras l'un de l'autre et Yuki ne s'en serait jamais lassé.


    Ah... Tu me fais sentir tellement mieux Haru... Je t'aime tant...


    "Ne, Yuki ... Qu'est ce que tu veux ?"


    Haru s'était éloigné du garçon pour pouvoir mieux le regarder dans les yeux. Encore une fois, il osait lui demander une question totalement idiote. Enfin c'était ce à quoi pensait le surveillant, qui pour lui la réponse était tellement clair dans sa tête. Il en venait même à penser pourquoi, non comment le cadet pouvait-il ne pas voir ce qu'il voulait vraiment? Peut-être qu'un infini séparait les deux blondinets sans qu'ils s'en rendent vraiment compte. Pourtant, peu importe la distance qui les séparait, le japonais était prêt à tout pour parvenir à se rapprocher un peu plus de lui. Le mal tait pourtant fait, encore ue fois le regard du surveillant fixait le jeune mais d'une façon qu'il n'avait jamais fait auparavant. Comme s'il lui montrait enfin tout l'amour qu'il pouvait lui apporter.


    _As-tu un coeur Haru-kun? Il prit une main du garçon et vin la poser sur sa propre poitrine. _Tu le sens le mien? Ce que je veux, c'est toi, que tu sois avec moi.


    Voilà, maintenant tout était joué... Yuki espérait fortement qu'il ne l'envoie pas balader. Dans le fond Haru ne connaissait rien à l'amour alors comment pouvait-il savoir qu'il ne le vivrait pas avec Yuki? Il ne devait pas passer à côté de cela sans essayer, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Konoe
Membre du Hanataba ~ Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 364
Age : 26
Age du personnage : 15 ans.
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Tu ne comprends rien [Haru]   Mar 18 Mar - 19:43

    < YUKI-KUN > _As-tu un coeur Haru-kun ? Tu le sens le mien ? Ce que je veux, c'est toi, que tu sois avec moi.



    La main qui était posée sur le torse de Yuki était tremblante, ses doigts resserraient légèrement le tissu, le cœur battant, Haru baissa les yeux au sol. Recevoir une telle déclaration ferait plaisir à énormément de gens, mais pas à lui ... Pas maintenant. Il ne pouvait pas ... Non il ne voulait pas, là était la vérité. Peur de l'autre peur de s'engager ... Et puis d'ailleurs, pourquoi dirait-il "oui" à Yuki-kun alors qu'il a rembarré auparavant plus d'une personne ... Pourquoi Yuki et pas un ou une autre ... Une autre ... C'était beaucoup plus probable, car si un jour Haru venait à s'engager, ce serait avec une fille et non un garçon. L'homosexualité restait un tabou et surtout dans ce monde pailleté. Haru était proche de ses amis garçons, mais généralement il ne paraissait pas être conscient de ce qu'il faisait. On mettait son attitude sur le dos de sa jeunesse et de son innocence. mais sortir réellement avec un homme signifiait exposer aux yeux de tous, son penchant pour les hommes ... Et puis s'il n'y avait que ça. Dans l'histoire il y avait aussi Mozuke, et plus généralement le Hanataba au complet. De quelle façon verraient-ils cette relation ... ? Et s'il se faisaient éjecter du groupe ... ? Il ne serait plus rien, c'est certain ... Et puis ... Même si personne ne retrouvait à redire à lur relation, Haru n'aurait pas de temps à consacrer à Yuki, il était beaucoup trop occupé par son rang, la salle 303 ... Et puis ... l'aimait-il ... ?



    < HARU > Yuki ... Je t'aime beaucoup, tu es très gentil avec moi mais ...



    "Mais" ... Et oui ce fameux "mais" qui veut tout dire, qui signifiait à lui tout seul un "non". Haru avait plusieurs fait face à des filles lui demandant de sortir avec elle, il était toujours gêné dans ces situations, mais celle là était la pire, puisque Yuki était son ami, et en plus de ça, même s'il essayait, il ne pouvait pas oublier ce qu'il s'était passé dans les toilettes ...



    < HARU > Je ne peux pas répondre à tes sentiments. Je suis désolé.



    Le jeune garçon ôta alors sa main puis la plaqua le long de son corps, il se pencha en avant afin de s'excuser. Il s'en voulait de ne pas partager les sentiments de Yuki, mais, il n'allait pas se forcer ... Non ?!

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Sakko
Elève ~ Garçon / Surveillant de la salle 303.
avatar

Féminin Nombre de messages : 323
Age : 28
Age du personnage : 17 ans
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Tu ne comprends rien [Haru]   Mar 18 Mar - 20:05

    On aurait dit que Yuki sentait ce qui allait se produire, il sentait que tout le mal qui c'était donné ne servait plus à rien... Le coeur fragile il s'en verrait plus que détruit par le refus possible du jeune. Pour l'ego tout d'abord, non mais de toute façon on s'en fichait de l'ego, tout ce qui importait c'était qu'il allait se faire rejeter par l'homme qu'il aimait. Dans ses moments là on avait l'impression de balancer du mauvais côté de la force... Comme si notre vie ne tenait plus qu'à un fil, un fil sur laquelle l'âme du garçon était représenté par un funambule...


    Ligne brisée se tend comme une soie
    Au moment de ses choix de mortels
    La lune éclaire le soleil, la Terre n’est plus ronde.
    Comme la silhouette, l’eau remonte en sa source
    Funambule instable, instable funambule

    Ta démarche, semblable à la clarté du crépuscule
    Même ton bâton immobile, s'agite.
    Même tes plaisirs perdus te fatiguent
    Sans toi ni joies, ni peine, ni cris
    Sur ta corde, balance, danse.
    Tu l’aimes, bien plus que ta vie.

    Dans ce cirque éternel de savon et de ballons
    Ni rouge, ni orange, ni gloire
    Parfois tout noir, parfois un peu blanc
    Funambule instable, instable funambule

    Tu as rendu ton âme pareille à une houle
    Les jeunes Parques vont couper ton fil
    Celui qui entoure ton cœur pétillant
    Te voilà décidé, tu n’aurais plus l’être autant.
    Tu n'as plus raison de vivre
    Quitte se monde infidèle...



    "Yuki ... Je t'aime beaucoup, tu es très gentil avec moi mais ..."


    Ça y était, le fil était désormais coupé, le funambule était tombé dans les abîmes infines et noires, comme l'était son coeur à présent. Il n'avait pas besoin d'autre chose, le mais avait clairement suffit à faire remonter les larmes à l'abord de ses yeux... Pourtant il voulait rester calme et digne de lui, il ne voulait pas pleurer pour un amour perdu. Mais franchement, c'était comme dire à un loup de ne pas manger les moutons. Un coeur en miette ne pouvait rester indéfiniment dans cet état. Mais surtout ce qui était important c'était que n'importe qu'elle personne avec un QI respectable aurait accepté cet échec et serait aprtie sans demander son reste. Pourtant, Yuki avait toujours été un idiot, un idiot qui ne lâcherait pas sa prise de si tôt.


    "Je ne peux pas répondre à tes sentiments. Je suis désolé."



    *Je m'en fiche... Je te veux.*


    Durant que le cadet s'inclina pour s'excuser, le garçon lui pensait à une stratégie plus que louable. Il devait lui faire regretter son choix et il savait exactement comment il le ferait. Avant qu'il ne relève la tête Yuki avait une fois de plus enlacer son corps mais il avait maintenant faire remonter la tête du jeune vers lui, s'emparant de sa bouche comme un passionné. La chaleur au sein de la chambre avait de ce fait quadruplé et Yuki se fichait du jeune qui essayait au début de le repoussé. Visiblement plus fort que lui, il fini par passé une main sur le torse du garçon, allant jusqu'à s'attarder sur ses petits bouts de chairs roses. On aurait dit que le garçon se détendait de plus en plus et c'Est à ce moment là que le plus vieux se décolla de lui. Il le gardait néanmoins toujours dans ses bras, et les joues rougies par l'excitation, il reluquait Haru d'une façon assez perverse...


    _Dis moi que je ne te fais pas d'effet! Regarde moi dans els yeux et dit le moi! Il tenait le jeune par le épaule, le forçant a se fixer dans les yeux. Avant de le laisser répondre il ajouta aussi frénétiquement: _ On n'est pas obligé de le dire aux autres! Ça peut resté secret!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Konoe
Membre du Hanataba ~ Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 364
Age : 26
Age du personnage : 15 ans.
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Tu ne comprends rien [Haru]   Mar 18 Mar - 22:52

    Ca, Haru ne s'y attendait vraiment pas... A peine fut t-il relevé que son aîné captura ses lèvres dans un baiser passionné. Il ferma alors les yeux, puis posa une main sur son torse pour essayer de le repousser, et même s'il essayer vraiment, il ne parvenait pas à décoller Yuki de lui. Finalement son camarade l'eut à l'usure et le jeune garçon se détendait de plus en plus, se résignant à l'idée de repousser son ami. Ce n'était qu'un baiser après tout. Mais voilà que Yuki allait bien vite en besogne puis passa sa main sur le torse dénudé d'une jeune garçon, celui ci fronça alors les sourcils, apparemment Yuki n'avait pas qu'un baiser en tête ... Alors qu'il s'apprêtait à le repousser ce fut son vis à vis qui s'écarta, posant sa main sur son épaule puis le regardant dans les yeux. Haru soutenait son regard, les sourcils froncés.



    < YUKI-KUN > Dis moi que je ne te fais pas d'effet ! Regarde moi dans les yeux et dis le moi ! On n'est pas obligés de le dire aux autres ! Ça peut rester secret !



    Les yeux d'Haru s'assombrissaient au fur et à mesure que Yuki débitait ces mots. Il était rare que le jeune Konoe s'énerve, même très rare, mais quand on dépassé les bornes, il se montrait très blessant, parfois même violent dans ses mots. On ne le reconnaissait tout simplement pas.



    < HARU > Tu te fous de ma gueule ou quoi !!! Tu me parles de ton cœur et après tu viens me tripoter ! Tout ce que tu veux c'est me baiser, tu veux juste mon cul ! Alors viens pas me parler de sentiments !



    Haru avait été vulgaire dans ses propos, sa propre mère ne l'aurait pas reconnu, lui qui d'habitude était si mignon ... Le jeune garçon avait un regard plein de rage mais aussi de dégout. Bien sûr que Yuki lui faisait de l'effet, il ne le niait pas, mais ce n'était pas parce que c'était Yuki. C'était juste parce que c'était un homme, n'importe quelle autre personne avec la même attitude l'aurait fait craquer.

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Sakko
Elève ~ Garçon / Surveillant de la salle 303.
avatar

Féminin Nombre de messages : 323
Age : 28
Age du personnage : 17 ans
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Tu ne comprends rien [Haru]   Mar 18 Mar - 23:23

    Tu te fous de ma gueule ou quoi !!! Tu me parles de ton cœur et après tu viens me tripoter ! Tout ce que tu veux c'est me baiser, tu veux juste mon cul ! Alors viens pas me parler de sentiments !

    Le ton que le garçon avait employé avait encore plus déchiré le coeur de son compagnon. C'était affreusement dingue comment une distance les séparait... S'il avait fait ça c'était pour le garder. Il c'était abaisser à utiliser l'envie pour lui prouver son amour. Évidemment, en rappelant l'immense faute de s'attaquer avec se genre de technique, il ne faisait que se rabaisser. Il avait pensé qu'il l'aurait, qu'il arriverait à le faire pardonner... En fait ça avait été plutôt l'effet contraire qu'il avait souhaité À la place qu'il lui donne une mince chance le cadet l'avait vraiment envoyer promener, envoyant valser son coeur ailleurs. En plus, jamais il n'avait entendu parler Haru avec une telle colère mais surtout avec si peu d'innocence que cela. Il était drôlement méchant et c'était ça qui était pire que tout. Comme si maintenant rien ne pourrait faire changer son avis, comme s'il détestait Yuki plus que tout au monde. C'était en effet, la pire chose qu'il avait pu faire au coeur du dénommé Yuki Sakko. Il ne tenait plus sur ses jambes, elles tremblaient tellement que le garçon fut forcé de s'accroupir par terre, à quatre pattes, se retenant difficilement avec ses mains. Cette position était fortement favorable aux pleurs, qui étaient déjà présente sur le visage du garçon. S'en était atroce tellement il avait mal et faisait pitié... Tout de même s’abaisser à un tel manège... D'abord il avait essayé la douceur, ça n'avait pas marché. Ensuite, l'envie et ça avaient été encore pires. Il ne lui restait plus qu'à agir comme le vrai Yuki ferait quand il perdait tous ses moyens. S'effondrer, n'ayant aucune chance de re-nouveau, le coeur battant fort dans sa poitrine comme s'il allait exploser. Son corps tremblotait de tous les spasmes qu'il ressentait. Le mal, l'amour impossible, la colère du cadet qui lui avait transpercé le coeur... Haletant, il regardait toujours le sol, jamais il n'aurait eu le courage de fixer son amour dans cet état, il n'aurait d'ailleurs pas survécu une seconde de plus à son visage colérique... D'une voix assez forte et tremblante il se mis à dire:

    C'est pas vrai! Je t'aime. Je t'aime tellement Haru!

    *J'ai envie de mourrir... Je peux plus supporter cet endroit... Au mon dieu, il faut que je sorte d'ici! Pourquoi mes membres ne veulent plus bouger?!*

[Wahh C'est trop triste Sad ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Konoe
Membre du Hanataba ~ Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 364
Age : 26
Age du personnage : 15 ans.
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Tu ne comprends rien [Haru]   Mer 19 Mar - 13:42

[Gomen, c'est super court, mais je savais vraiment pas quoi dire @__@ ]


Il y était allé fort certes, mais à son avis Yuki l'avait mérité. Comme si le sexe et l'amour était la même chose ... Au moment où peut être il aurait cru au sentiments de son aîné, celui ci avait tout gâché en essayant de l'exciter (Gomen je trouvais pas d'autres mots u___u ). Haru n'avait pas du tout aimé cette façon lâche de faire, c'est pourquoi il était autant remonté. Son aîné était à présent au sol, en train de pleurer. Pitoyable. A ce moment là, Haru n'arrivait même pas à ressentir de la pitié, il était dégouté de lui et de son comportement. Il le regardait donc sans la moindre expression sur le visage, la colère le faisait trembler.



< YUKI-KUN > C'est pas vrai ! Je t'aime. Je t'aime tellement Haru !



Les mots prononcés entre deux sanglots le l'atteignaient même pas. Haru n'était pas aussi fragile et sentimental qu'il ne le paraissait, il avait une véritable carapace d'acier qui encerclait son cœur, le protégeant ainsi des autres et du mal qui pouvaient leur faire. Toujours souriant, jamais en colère, c'est cette carapace qu'il faisait qu'il restait de bonne humeur. Il se dirigea alors vers la porte puis tourna la poignée avant de l'ouvrir en grand. Sans regarder Yuki, il lança :



< HARU > Sors. Je ne veux plus jamais te revoir.



Le ton grave qu'il avait utilisé, ne présageait rien de bon pour leurs futures relations

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Sakko
Elève ~ Garçon / Surveillant de la salle 303.
avatar

Féminin Nombre de messages : 323
Age : 28
Age du personnage : 17 ans
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Tu ne comprends rien [Haru]   Mer 19 Mar - 23:33

    Jamais Yuki n'aurait cru pouvoir ressentir une telle souffrance mélangée à une forte humiliation. Il fallait tout de m^me avouer que le garçon était rendu dans une position assez bas, jamais il ne pourrait remonter la pente de son malheur sans quelqu'un d'autre. pourtant il savait déjà que le lendemain il ferait comme si rien ne c'était passé, il sourirait à tout le monde et s'amuserait comme un fou avec ses pipelettes adorées. il était comme ça, il gardait (habituellement) sa souffrance à l'intérieur de lui. Mais là il n'avait pas pu la retenir plus longtemps tellement il était rendu bas. Malgré la méchanceté de son compagnon il savait qu'il allait encore s'accorcher à lui, du moins jusqu'à ce qu'il se trouve un autre chouchou... non même à ça, il lui resterait toujours une place dans son coeur, quitte à rompre avec n'importe qui pour retourner avec lui. Une dépendance comme ça, ce n'était vraiment pas facile à rompre d'un coup.


    "Sors. Je ne veux plus jamais te revoir."


    Ce ton ne présageait tellement rien de bon... Toujorus le visage vers le sol, il releva la tête, la vue embrouillée par ses larmes. Il remarqua que la porte était ouverte, retenue par son amour... Enfin, probablement un amour impossible étant donné des paroles qu'il lui avait soufflé en dernier. Le japonais se releva difficilement sur ses jambes, toujours temblottante d'émotions. Pourtant, c'était peut-être dût à la férocité des mots d'Haru, mais se slarmes étaient maintenant arrêtées, comme le desert du sahara, il essuya néanmoins son visage. Il y voyait clair maintenant, il savait qu'il n'avait probablement plus aucune chance avec le cadet. Son visage fermé d'émotion, il n'avait aussi absolument rien à perdre, alors arrivé à la hauteur du garçon, il le fixa dans ses yeux et lui glissa un dernier:

    _Je t'aime.

    Il se fichait de ce qu'Haru penserait lorsqu'il lui dirait ses mots. Il avait voulu le faire, pour la dernière fois il lui avait dit ses véritables sentiments. Il s'éloigna alors de lui, en direction de sa propre chambre, où il alla directement se coucher dans son lit, en boule comme un petit agneau blessé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tu ne comprends rien [Haru]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu ne comprends rien [Haru]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (LUFFEN) va te faire foutre, tu comprends ça ?
» 02. i have to go far away from you ? tina&artie
» Je comprends plus rien là...
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Room 303 / Bokuseki :: Lycée Bokuseki. :: Dortoirs :: Garçons-
Sauter vers: